humour français : expression libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

humour français : expression libre

Message  Remy le Dim 20 Mai - 5:16

J'aime le travail, il me fascine, je peux rester des heures à le regarder...

Remy

Messages : 1635
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: humour français : expression libre

Message  Admin le Dim 20 Mai - 12:02

C'est de qui? Ca ressemble à du Coluche "il faut laisser le travail à ceux qui aiment ça!!"

_________________
Message posté depuis un téléphone mobile
avatar
Admin
Admin

Messages : 1625
Lieu : Calais
Langues : Français, Gb

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cafe-polyglotte.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: humour français : expression libre

Message  Remy le Dim 20 Mai - 19:59

Effectivement, ça ressemble à du Coluche...

Blague à part, je me rappelle que, jeune, on nous serinait qu'en maths il fallait être fainéant. J'ai entendu récemment cet axiome, mais qui s'appliquait à toutes activités. Se fatiguer le moins possible pour atteindre un objectif donné. Comme une définition de l'efficacité. Peut-être une règle de vie...

Remy

Messages : 1635
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: humour français : expression libre

Message  Admin le Dim 20 Mai - 23:25

Rémi,
Etre improductifs dans la vie, on est vachement balèze, tu ne trouves pas?

_________________
Message posté depuis un téléphone mobile
avatar
Admin
Admin

Messages : 1625
Lieu : Calais
Langues : Français, Gb

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cafe-polyglotte.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: humour français : expression libre

Message  MurielB le Lun 21 Mai - 8:45

Nous ne sommes plus au 19ème siècle Florent mais a l'aube de la troisième révolution industrielle marquée par les énergies renouvelables et la communication. les besoins du monde ont change.

Qu'apporte on d'essentiel au monde d'aujourd'hui en ce sens ? Le lien social, la culture, la communication, les ondes positives...Ce n'est pas monnayable et l'on sait très bien que des groupements financiers gagnent énormément d'argent et nous polluent...
Coluche a qui vous faites référence avec son humour ironique mais bon enfant
Nous touche encore par sa personnalité.
Qu'est ce que l'on a besoin ? Qu'est ce qu'on apporte ? Qu'est ce qu'on croit apporter? Qu'est ce qu'on apporte réellement
" That is the question"



Dernière édition par MurielB le Lun 21 Mai - 9:43, édité 2 fois

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12482
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: humour français : expression libre

Message  Remy le Lun 21 Mai - 9:39

Tout-à-fait Muriel, nous avons vécu en Occident depuis des décennies sur le mode de l'égoïsme et de la course au fric.Il fallait réussir, ramasser un max de pognon, à tout prix, condition sine qua non pour être quelqu'un. La compétitivité aveugle chevillée au corps. Pour les études, c'était pareil. Ceux qui l'ont cru n'ont pas forcément été récompensés.
Un exemple : en entreprise, il vaut mieux un qui sait que dix qui cherchent; si tu es copain avec celui qui sait, inutile de te fatiguer pendant des heures à chercher; pendant ce temps-là, tu peux boire une bière avec lui.
Dans le même ordre d'idées, quand on voit le parcours des ministres, on se rend compte que certains ont fait l'ENA, ce qui est quand-même un parcours très difficile, alors que d'autres se sont contentés d'une licence d'histoire (Manuel Valls) ou de droit (Montebourg), pour arriver quand-même au plus haut niveau. François Mitterrand lui-même était licencié en droit. Nicolas Sarkozy aussi a fait une maîtrise de droit avant de rentrer un an à Sciences Po, dont il n'a pas été diplômé. Qui est le plus malin ? Celà, c'est pour le principe de fainéantise.


Si les gens en entreprise passaient moins de temps à se battre pour prendre la place du chef, s'ils collaboraient davantage, ils pourraient travailler nettement moins, pour une même efficacité.
On a vécu en outre sur le principe qu'il fallait toujours plus de croissance, afin de préserver l'emploi. Cette philosophie est aujourd'hui suicidaire. Elle conduit au chômage et aux dettes.
A l'avenir, les jeunes qui bougeront dans le monde auront les plus belles situations (la plus belle vie ?). Les autres devront s'organiser pour vivre avec moins d'argent. ce sera permis par les nouvelles technologies et le développement durable.

Ensuite, toute personne qui a vécu en-dehors de ses bases sait très bien qu'il vaut mieux boire un petit vin entre amis qu'un grand cru tout seul dans son coin. Le bien-vivre ensemble contribue au bonheur bien plus que les richesses matérielles, même s'il faut quand-même un minimum d'argent pour vivre. Les gens seuls s'ennuient parfois à mourir parce qu'ils n'ont pas d'argent et ne peuvent rien faire. Mais on peut très bien se réunir sans dépenser. Ce n'est pas trop dans les moeurs, mais on commence à y venir.

La collaboration entre élèves, l'interactivité, les nouvelles technologies, le développement durable, deviennent primordiaux dans l'enseignement en France. Il faut préparer le monde de demain. Cool





Remy

Messages : 1635
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum