Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  CharlineA le Mer 14 Mai - 11:30

du hast recht Odile

Ich habe jetzt ein Bißchen mehr Zeit um meine deutsche Sprache zu verbessern und wäre froh mit Dir
und anderen Leute im deutschen Forum zu diskutieren

kannst Du bitte erklären die Verchiedenheit zischen lernen und erlernen ?

bis bald


Dernière édition par CharlineA le Jeu 15 Mai - 16:17, édité 1 fois
avatar
CharlineA

Messages : 147
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  odileD le Mer 14 Mai - 14:07

Hallo Charline!
Liebe Freunde!

du hast recht. Man muss Zeit für das Forum investieren. Ich freue mich aber immer wieder, auf interessante Themen zu stoßen, die mir ermöglichen, meine Meinung mit Euch zu entwickeln und zu teilen.

Gerne komme ich auf Deine Frage zurück, ob es einen Unterschied zwischen lernen und erlernen gibt:

Erlernen
-sich lernend mit einer Sache beschäftigen, bis man sie beherrscht
-sich lernend etwas aneignen
-sich durch Lernen aneignen; ein Handwerk, eine Sprache, eine Kunst, usw.
Lernen
-sich Wissen, Kenntnisse aneignen
-sich, seinem Gedächtnis einprägen
-Fertigkeiten erwerben
-im Laufe der Zeit [durch Erfahrungen, Einsichten] zu einer bestimmten Einstellung, einem bestimmten Verhalten gelangen

Unterschied zwischen "lernen" und "erlernen"

"ich habe etwas gelernt" bedeutet, dass ich das nicht unbedingt beherrsche und anwenden kann
"ich habe etwas erlernt", bedeutet, dass ich es eben beherrsche und anwenden kann.

Ich hoffe, Dir hiermit geholfen zu haben.
LG

odileD

Messages : 287
Lieu : Allemagne
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb, De Esp

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  MurielB le Mer 14 Mai - 23:15

Liebe Odile
Viel Danke, ich habe 2 Beispiele gefunden
Er erlernte zunächst das Bäckerhandwerk (Die Ausbildung ist abgeschlossen)
Die Frauen regelmäßig kamen, nach der Schule, um zu lernen (Sie müssen noch lernen)


Dernière édition par MurielB le Jeu 15 Mai - 19:06, édité 2 fois

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13698
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  CharlineA le Jeu 15 Mai - 16:23

Danke Odile
können wir verstehen, daß wir lernen können, ohne was zu behalten
avatar
CharlineA

Messages : 147
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  odileD le Jeu 22 Mai - 17:00

@ Charline
können wir verstehen, daß wir lernen können, ohne was zu behalten

Nein!

Beim Lernen einer Fremdsprache lernt man die wichtigsten Wörter und Regeln. Man erwirbt eine Grundlage.
Beim Erlernen einer Fremdsprache beschäftigt man sich intensiv, von der Basis her, mit dieser Fremdsprache und ist fähig seine Kenntnisse und seinen großen Wortschatz aktiv anzuwenden. Man unternimmt Anstrengungen, um sich diese Fremdsprache anzueignen, und man beherrscht diese auch.

Ich hoffe, dass du den Unterschied zwischen "lernen" und "erlernen" verstanden hast.
LG

odileD

Messages : 287
Lieu : Allemagne
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb, De Esp

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  CharlineA le Ven 23 Mai - 12:40

danke Odile
jetzt ist es gan klar
hg
avatar
CharlineA

Messages : 147
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Natif ou pédagogue

Message  serge45 le Ven 24 Oct - 9:34

Je viens de m'inscrire et débarque en quelque sorte. Chacun s'exprime avec sa conviction et son expérience. Ce qui me gêne dans la position défendue par certains, c'est qu'effectivement on pourrait conclure que ne pas être natif serait un obstacle à être un bon enseignant.

Or, il me semble qu'un enseignant vise des objectifs atteints avec certains élèves et je sais bien de loin pas avec tous. Qui obtient les meilleurs résultats? Quelles sont les stratégies mises en places? Pour l'hétérogénéité? Par le recours au numérique "um manches etwas schmackhafter zu machen" on peut s'étonner de voir certaines progressions.

Pour avoir travaillé dix ans en Allemagne je ne veux pas parler au nom de tous mes collègues, puisque mes années d'enseignement de l'allemand ne me donnent pas non plus le recul nécessaire, mais je me sens nullement désavantagé et me réjouis d'avoir des collègues natifs qui apportent une valeur ajoutée intéressante davantage sur le plan de la culture.

Et pour finir ce sont davantage les caractéristiques de personnalité de l'enseignant qui contribuent à sa compétence au final!

Au plaisir d'échanger!
Serge

serge45

Messages : 1
Lieu : Colmar
Langues : Français( langue maternelle)/Allemand/Anglais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  CharlineA le Ven 24 Oct - 11:14

tout à fait d'accord
ma prof d'allemand était française mais elle m'a donné le goût de cette langue, et cela me reste
près de 50 ans après
mes nombreux séjours dans la pays m'ont aussi aidé et m'aident encore
avatar
CharlineA

Messages : 147
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  MurielB le Ven 24 Oct - 21:20

Bienvenue à toi Serge64 et merci pour ton témoignage. Il est vrai que la principale qualité d'un enseignant est d'être bon pédagogue et la deuxième est d'aimer les enfants.  C'est plus important à mon sens que la connaissance de la matière qu'il enseigne. .
Cependant,  quand je repense à mes études de langues, je réalise qu'au départ j'ai eu très peu de contact avec l'Anglais bien parlé. Mes professeurs avaient un accent  Français et je me revois écoutant avec délices une méthode d'Anglais sur le seul  tourne disques de la maison.  Les mots bien prononcés m'enchantaient. Les professeurs doivent ils donc avoir une connaissance parfaite de la langue, de la culture pour enseigner ?  Je comprends le purisme de Gérard mais Je suis sure que pour Serge 64 avec ses 10 ans passés en Allemagne, la langue de Goethe n'a pas de secret pour lui et qu'il possède parfaitement sa matière. Cependant  les profs qui n'ont pas l'aisance nécessaire ne se sentent ils pas gênés ?
Etre enseignant est un métier fabuleux mais il demande une telle exigence.....


Dernière édition par MurielB le Sam 25 Oct - 8:45, édité 1 fois

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13698
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  gerardM le Ven 24 Oct - 23:36

Bonsoir Serge45,

Tout d'abord, bienvenue sur le forum !  \

> on pourrait conclure que ne pas être natif serait un obstacle à être un bon enseignant.
On pourrait conclure, mais ce n'est pas ma conclusion.
Tout dépend du niveau que l'on vise.
- les grands pontes de l'enseignement de l'Anglais en France (du moins à la Sorbonne) ont un fort accent Français... c'est l'idéal parce qu'au moins, je les comprends sans problème ce qui n'est pas le cas de tous les locuteurs Anglais
- ceci m'a été confirmé par un ami, prof agrégé d'Anglais. Je ne sais pas s'il était agrégé à l'époque mais il m'a dir que son diplome en poche, il avait été fortement surpris (et inquiet) d'avoir autant de difficultés en Angleterre
- j'ai eu trop de profs qui m'ont donné de mauvaises habitudes ou m'ont induit en erreur pendant de nombreuses années ; je parle là de prononciation anglaise mais aussi de grammaire ou de culture et il m'a fallu du temps pour découvrir ces défauts acquis et les corriger
- une prof d'Américain me faisait écouter toute une variété d'accents de locuteurs anglais (Britanniques, Américains, Ecossais, Indiens, Australiens, etc.) dans diverses conditions (au milieu du bruit, au téléphone, etc.) et c'était la galère !
- je me souviens d'un examen : pour une des épreuves, dans un amphi, un Anglais racontait des histoires et il fallait montrer notre compréhension par écrit ; pour ceux qui avait réussi cette étape, quelques semaines après, c'était un oral de manière individuelle, devant un prof et là c'était du gâteau avec son bel accent Français !!!
Je comprends sans problème Jacques Chirac, Yasser Arafat et tous les étrangers mais il en est tout autre d'un Texan, d'un Ecossais, d'un Australien, d'un Japonais.

Sans doute dois-je corriger ce que je raconte : il est vraiment dommage qu'à l'heure Européenne, les profs de langues en France doivent être Français (pardon, avoir un diplôme obligatoirement délivré par l'enseignement Fr) ; beaucoup de tels profs sont bons pour l'ABC mais si on veut améliorer son niveau de langue, on tombe sur les mauvaises habitudes qui ont été enseignées et au delà d'un certain niveau, on butte vraiment sur trop de limites de tels profs... il y a sans doute des exceptions.

> Lieu: Colmar
Une naissance à quelques kilomètres de la frontière et une culture mixte faite de la familiarisation avec les dialectes de la région, le franchissement fréquent de la frontière rendent presque "natif".

> Pour avoir travaillé dix ans en Allemagne
C'est sûr que c'est mieux qu'un ensemble de connaissances acquises sur les bancs de l'université française et de quelques rares périodes dans le pays.


Quelques questions insidieuses : les Français sont-ils bons en Anglais ? Est-ce qu'un étudiant Fr peut de débrouiller en Angleterre avec les 7 ans qui l'ont mené au baccalauréat ? Quid d'un étudiant Néerlandais ?

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34267
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  Guilaine le Lun 27 Oct - 23:23

Bonsoir à tous, 
Non, il ne faut pas forcément être natif pour être un bon prof de langues.
Un natif aura aussi des carences en français, langue qu'il ne maîtrisera pas parfaitement non plus. Si ce n'est pas grave au début de l'apprentissage de la langue-cible, ça peut le devenir par la suite quand on affine davantage les nuances.
Il ne faut pas oublier que les examens de l'Éducation Nationale : Capes, Agreg. sont d'un haut niveau, que la sélection est sévère et tout candidat qui n'a pas acquis la prononciation reconnue par l'Académie n' est pas retenu. Je doute que les profs de la Sorbonne soient aussi mauvais, et s'ils gardent un accent français, est-ce si grave ? Le principal est l'intonation et l'accentuation.

Pourquoi les étudiants français réussissent-ils moins bien que les autres en matière de langues ?
Depuis plus de 20 ans la pédagogie s'est améliorée, on n'en est plus à ne travailler que la langue écrite et la grammaire. Il y a un véritable effort de pratiquer la production orale et la compréhension de l'oral. 
Le pb est la difficulté de placer les élèves d'une même classe dans un groupe de niveau. On ne peut converser s'il n'y a pas de réponse ou si la réponse tarde à venir, ce qui provoque impatience et indiscipline.

Bien sûr, l'ère d'Internet augmente les opportunités mais il faut de la volonté et de la constance, ce qui manque à beaucoup de nos étudiants qui considèrent la matière 'langues' comme secondaire, a faible coefficient.
avatar
Guilaine

Messages : 1060
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, Es,It

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  gerardM le Mar 28 Oct - 1:01

Si la situation est satisfaisante, surtout ne changeons rien.

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34267
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  Guilaine le Jeu 30 Oct - 19:48

confused
avatar
Guilaine

Messages : 1060
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, Es,It

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re : Comment enseigner une langue lorsque l'on n'est pas un locuteur natif ?

Message  MarineL le Ven 31 Oct - 20:17

Bonsoir tout le monde,

Après avoir lu les dernières pages du sujet, je voulais répondre aux questions de Gérard ( juste mon opinion/expérience ), bien sûr.

“ Quelques questions insidieuses : les Français sont-ils bons en Anglais ? Est-ce qu'un étudiant Fr peut de débrouiller en Angleterre avec les 7 ans qui l'ont mené au baccalauréat ? Quid d'un étudiant Néerlandais ? “

Je voulais surtout répondre à la seconde question.

J’ai eu LV2 anglais au collège et au lycée. J’ai donc commencé l’apprentissage en classe de 4ème.
Au collège, je faisais ce qui était demandé, sans savoir où ça pourrait m’emmener.
Par contre, au lycée, j’ai eu beaucoup plus d’intérêt. J’ai aussi été assez embêtée, car la première année reprend beaucoup ce qu’on a fait les années précédentes, peu de nouvelles choses.

Beaucoup plus de littérature au lycée. Ce qui est intéressant, mais qui ne nous sera pas forcément utile dans le futur ( qui parle encore comme Shakespeare ou autres auteurs d’avant la première moitié du XXe ? ).

Le travail à côté devenait donc indispensable. Écouter de la musique, ou bien regarder des films sous-titrés. Tout, afin de pouvoir s’habituer encore plus à la langue.

L’oral n’a pas une place assez importante, les classes ont trop d’élèves.

J’ai depuis passé le bac et obtenu d’excellentes notes. Je ne pense pas que c’est surtout grâce aux enseignants, mais surtout par rapport au travail à côté. ( surtout pour les examens à l’oral )


J’ai oublié de mentionner que je suis une Française vivant en Angleterre. J’ai voyagé un peu en Europe, fréquenté des cafés polyglottes avant de venir en Angleterre.

J’ai pu rencontrer des Français. Malheureusement, je peux constater que les personnes rencontrées n’ont pas un niveau d’anglais forcément bon car peu de pratique avant d’arriver. Je pense que ces personnes n’ont pas vraiment bossé à côté des cours.

D’après moi, si un élève suit uniquement les cours, répond aux questions de l’enseignant et ne travaille pas à côté, il me semble difficile de pouvoir se débrouiller en Angleterre, surtout qu’on ne s’habitue pas forcément aux accents !

Voilà pour ma réponse, bonne soirée à tous !

P.S. : Veuillez m’excuser d’avoir un peu débordé du sujet.

MarineL

Messages : 188
Lieu : United Kingdom
Langues : French (Langue maternelle), English, German

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  MurielB le Ven 31 Oct - 21:37

Merci Marine pour ton témoignage ! Je te rejoins lorsque tu affirmes que pour se débrouiller dans une langue étrangère, il faut obligatoirement "Les à Côtés" : Voir des films VO, aller dans le pays, frequenter les cafés polyglottes et le forum par exemple....Smile

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13698
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  gerardM le Ven 31 Oct - 21:42

Bonsoir Marine,

Un grand merci pour ton témoignage.

> Veuillez m’excuser d’avoir un peu débordé du sujet.
Tu n'as pas débordé du sujet qui est "COMMENT ENSEIGNER UNE LANGUE LORSQUE L'ON N'EST PAS UN LOCUTEUR NATIF ?".

Comme écrit plus haut, je défends la thèse selon laquelle à l'heure de l'Europe (et de la mondialisation), l'enseignement Français n'est pas adapté, ne donne pas de résultats satisfaisants, ne devrait pas refuser les enseignants natifs qui sont à nos portes.

Pour ma part, il m'a aussi fallu travailler en marge des cours :
- mon père m'avait acheté, vers l'âge de 7 ans, la "méthode Linguaphone" soit des disques 78 t/min auxquels étaient associés des exercices supervisés par des enseignants ; également une autre méthode consistant en une série de livres en auto-apprentissage.
Je n'ai pas su tirer correctement partie de ces méthodes
- je me suis appliqué à faire tout ce que demandaient les profs du collège et du lycée - j'étais un des meilleurs de la classe : 3ème derrière 2 élèves qui passaient leurs vacances en Angleterre alors que je m'y refusais pour raison idéologique (je n'ai toujours pas mis les pieds en Angleterre). Malgré mon niveau convenable, je n'étais pas à l'aise après 7 ans de scolarité.
- pas de progrès durant mes études supérieures (en Chimie industrielle) mais une utilisation lors de recherches bibliographiques (au même titre que l'Allemand, l'Italien ou le Russe)
- pas d'utilisation lors de plusieurs décennies de travail mis à part l'utilisation de l'Américain dans le domaine de l'informatique
- des progrès sont venus lorsque ma société à racheté plusieurs sociétés Américaines, ce qui nous donnait plus de 50 % de notre activité aux USA et de nombreux échanges avec les Américains ; j'ai eu une copine Américaine et des cours particuliers avec une prof d'Américain.
- parallèlement au dernier point, j'étais quotidiennement sur des forums Américains.

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34267
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  gerardM le Ven 31 Oct - 21:44

MurielB a écrit:Merci Marine pour ton témoignage ! Je te rejoins lorsque tu affirmes que pour se débrouiller dans une langue étrangère, il faut obligatoirement "Les à Côtés" : Voir des films VO, aller dans le pays, frequenter les cafés polyglottes et le forum par exemple....Smile
Ce n'est pas normal que ce travail supplémentaire ne soit pas dans les moeurs ! d'où ma question sur les Néerlandais (et d'autres européens).

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34267
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  gerardM le Ven 31 Oct - 21:54

Mon deuxième fils était LVI-Allemand, LV2-Anglais.
Après ses 5 ans de collège+lycée, son niveau était toujours moindre à celui de l'Allemand.
Pour ses études supérieures, il lui a fallu élever son niveau et combler le retard puisque l'Anglais était exigé et qu'il lui fallait passer le TOEFL.
Ce rattrapage a été obtenu par des cours particuliers avec une prof native des USA.

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34267
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  gerardM le Ven 31 Oct - 21:57

Pour faire des progrès, il faut trouver une motivation par exemple parmi "The Top 5 Benefits of Being Multilingual"
Pour moi, une copine Am -à noter que mes progrès sont venus après avec rencontré ma copine et qu'il m'a donc fallu communiquer correctement au préalable - elle m'a bien sûr beaucoup apporté et fait prendre conscience du gap entre la langue scolaire et la langue réellement parlée, ainsi que pour la culture US - pas de problème pour la grammaire, vocabulaire à ajuster, prononciation à réformer, etc.)
Pour mon fils, le TOEFL à passer avec succès pour obtenir ses diplômes.

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34267
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  MarineL le Ven 31 Oct - 23:42

Bonsoir tout le monde,

Pour ce qui est des voyages, pas tout le monde a les moyens. Mais il y a des choses à moindre prix, comme des livres en vo ou bien aller au café polyglotte !

Ça m’avait fait du bien de pouvoir y parler l’anglais. Smile

Quant à l’anglais américain, je ne connais pas vraiment et je ne l’utilise pas ( sauf peut-être à mon insu ). Je ne peux donc pas vraiment en parler, n’étant pas assez compétente.

Aux deux lycées où j’étais scolarisée, l’anglais Américain semblait un peu favorisé, ce que je ne comprenait pas forcément, car je suis plus axée sur l’Europe, ce qui est primordial pour moi avant de penser un peu plus loin.

En anglais, j’étais souvent très bonne à l’oral, un peu moins à l’écrit ( c’est désormais au même niveau ! ), étant dans une classe avec des gens qui avaient l’anglais en LV1 ( les LV2 étant au nombre de 2 dans l’établissement où j’étais... ). J’avais aussi LV2 en option “ renforcée “, mais pas de mon plein gré...

Je ne comprends pas non plus que le travail supplémentaire pour les langues n’est pas dans les mœurs. Mais après tout, chacun a différentes opinions, je suppose. Smile
C’était ma priorité.

Gérard, j’étais dans le même cas que votre fils. Je dois aussi passer un test d’anglais afin de pouvoir étudier ici ( en Angleterre ), j’étais en allemand LV1. Cependant, j’ai étudié l’allemand à l’université mais écrivait sur des forums en anglais. Donc mon niveau était quasiment au même niveau. Et je voyageais également.

Quant à "The Top 5 Benefits of Being Multilingual"... Je vais y répondre dans les minutes qui suivent !

Bises à tous Smile

MarineL

Messages : 188
Lieu : United Kingdom
Langues : French (Langue maternelle), English, German

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  gerardM le Dim 2 Nov - 0:37

Bonsoir à tous,

Hier ou aujourd'hui, j'ai entendu le témoignage d'une prof d'Anglais qui parlait de ses surprises en Angleterre.

C'était lorsqu'elle effectuait ses études, elle devait travailler 1 an dans le pays.
D'emblée, elle s'est rendu compte qu'il y avait quelques problèmes pour utiliser son Anglais académique.
Elle travaillait dans une agence pour l'emploi et était chargée d'appeler les entreprises auxquelles ils avaient placé des chercheur d'emploi et vérifier que tout allait bien...
Elle racontait qu'à son premier appel, la correspondante n'a pas pu lui répondre tellement elle se tordait de rire et appelait ses copines pour qu'elles rient aussi.
La prof, vexée, a raccroché et a demandé à ses collègues de travail ce qu'elle avait bien pu faire et elle s'est rendue compte que ses collègues  de travail avaient également du mal à se retenir.
Elles lui ont expliqué qu'au lieu de "career", on comprenait "queer" : sérieux problème de prononciation !!!

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34267
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  MurielB le Dim 2 Nov - 10:57

C'est exact que pour parler une langue correctement il faut un séjour dans le pays. Celui-ci permet de rectifier les erreurs de prononciation. Les professeurs de langues étrangères ont quand même des conditions difficiles. Avoir une trentaine d'enfants plus ou moins motivés devant soi n'est pas chose facile. Pourquoi ne pas faire des échanges entre écoliers Français et écoliers Anglais par exemple. Mes enfants ont eu la chance d'être scolarisés (une période courte) dans une école Anglaise et cela a été très bénéfique pour eux. Pourquoi ne pas permuter les classes ? 3 semaines en France avec des professeurs Français pour les écoliers Anglais et 3 semaines en Angleterre avec des professeurs Anglais pour écoliers Anglais.
Je me dis toujours qu'il n'y a pas de problème et qu'il n'y a que des solutions.

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13698
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  gerardM le Dim 2 Nov - 19:07

Muriel,

Il fut un temps où les écoliers Britanniques devaient obligatoirement apprendre le Français (pour la motivation, c'était une autre histoire) mais ceci est terminé depuis plusieurs décennies (je ne sais pas combien).

Un problème est le faible nombre de Britanniques voulant étudier le Français à mettre en face du grand nombre de Français (et d'Européens) étudiant l'Anglais.

Il y a des modes pour l'apprentissage de l'une ou l'autre des langues étrangères (surtout aux USA).
Erasmus favorise un peu le Français, je pense.

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34267
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  MurielB le Dim 2 Nov - 20:52

Un problème est le faible nombre de Britanniques voulant étudier le Français à mettre en face du grand nombre de Français (et d'Européens) étudiant l'Anglais.
Gérard j'avais oublié ce détail ! Sad

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13698
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  gerardM le Lun 3 Nov - 0:45

Les habitants de Calais ont bien de la chance de pouvoir rejoindre rapidement l'Angleterre ; vous êtes des frontaliers, vous n'avez pas grande excuse et devez parler un Anglais parfait !

Continued on  page 3

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34267
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum