"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar

Aller en bas

"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar Empty "Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar

Message  Guilaine le Sam 17 Jan - 19:43

Le scenario est tiré d'une histoire vraie. 
Au lycée Léon Blum de Créteil, ville cosmoplolite et multi-confessionnelle, Ahmed Drame veut porter au cinéma l'histoire qu'il a vécue avec sa classe de Seconde, classe turbulente et la plus faible du lycée.

Les élèves se laissent convaincre par leur prof. d'histoire de se lancer dans le Concours National d'histoire de la Résistance et de la Déportation. Réalisation d'un travail collectif sur le thème : "Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi".
La préparation de ce concours va les transformer : visite d'un camp de concentration, interview avec Léon Zyguel, déporté à 15 ans et qui a fait se son expérience un combat de vie.
Lectures diverses sur le thème, notamment le livre d'Anne Franck.

Un film optimiste dont l'histoire prouve qu'il est possible de passionner les plus rétifs, à condition qu'on les mette au coeur du processus pédagogique.

Acteurs : Ariane Ascaride ( prof. d'histoire)
              Ahmed Drame (Malik)
              Noémie Merlant 
.
Guilaine
Guilaine

Messages : 1069
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, Es,It

Revenir en haut Aller en bas

"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar Empty Re: "Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar

Message  MurielB le Dim 18 Jan - 18:53

Bonjour Guilaine tous
Voilà un film vivifiant, qui tire un grand coup de chapeau aux enseignants ! Que de qualités personnelles il faut avoir pour exercer ce métier et tirer d'affaire des élèves  faibles et perturbés.
Une classe composée de cancres sans repère et provenant d'origines culturelles diverses va réussir un travail d'équipe exceptionnel qui lui rapportera le premier prix du concours national de la résistance et de la déportation.
Ils réfléchiront avec leur professeur sur les enfants et les adolescents dans les  camps de concentration nazis. Non seulement ils créeront d'avantage de lien les uns avec les autres mais aussi avec les jeunes juifs dont ils liront avec attention les mémoires. Les lâchers de ballons portant chacun la photo de ces enfants exprime la proximité des élèves avec les adolescents disparus. La rencontre émouvante avec un témoin, adolescent comme eux à l'époque sera essentielle.
L'histoire semble à première vue invraisemblable car nous sommes tellement pessimistes face aux banlieues ghettos qui fabriquent l'échec scolaire et pourtant elle est vraie !  Very Happy


Dernière édition par MurielB le Dim 18 Jan - 19:51, édité 1 fois

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Merci pour votre réponse. Connectez vous (cliquez sur "connexion" et insérez "mot de passe" et "nom d’utilisateur") puis cliquez sur “répondre “ Pour avoir vos identifiants, inscrivez-vous  sur le forum [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] et pour tout autre question envoyez un mail : [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] ou =>[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] (Mode d'emploi du forum)=>[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] 
MurielB
MurielB
Admin

Messages : 14350
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Revenir en haut Aller en bas

"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar Empty Re: "Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar

Message  Remy le Dim 18 Jan - 19:47

Je n'ai pas vu le film, mais je connais des gosses issus de banlieue. Il semble clair que la solution aux problèmes des banlieues passe par l'éducation.
Les enfants en difficulté ont souvent des parents peu instruits, qui sont par suite dans l'impossibilité d'aider leurs enfants. Ou alors ils n'ont pas le temps. Les gosses se laissent couler, s'ennuient, font des conneries. Les profs font le maximum, mais à trente élèves par classe...Il faudrait un prof particulier par élève, présent une heure chaque soir pour le faire progresser, en-dehors du cercle familial.
Il faudrait aussi éduquer ces parents. IL commence à se créer des cafés pour cela...

Même si l'on n'est pas très bon élève, on peut très bien s'en sortir. Par le sport, par les arts, mais aussi par les métiers manuels, voire commerciaux. Et puis, on peut très bien quitter l'école, travailler, puis se former à nouveau, comme cela se fait couramment en Australie par exemple. Mais dans tous les cas, il faut pouvoir encadrer le jeune. On n'en a pas les moyens...


Remy

Messages : 1757
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum