les robots tueurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les robots tueurs

Message  Remy le Mer 29 Juil - 8:44

Est-ce la crainte de voir un scénario à la
« Transformers » se concrétiser qui a
mobilisé la communauté scientifique ?
Toujours est-il que plusieurs milliers de
chercheurs et de personnalités se sont fendus,
mardi, d’untexte réclamant l’interdiction
des armes offensives autonomes, plus
connues sous lenomde « robots tueurs ».
Dans cette lettre ouverte, publiée à
l’occasion de l’ouverture de la Conférence
internationale sur l’intelligence artificielle
(Ijcai), lessignatairesontmisengardecontre
le risque de prolifération de ces robots,
capables d’agir sans interventionhumaine
–àladifférencedesdrones,quisontcontrôlés
à distance.
« Les armes autonomes choisissent et
frappent des cibles sans intervention
humaine », s’insurge le texte, « elles ont été
décrites commela troisième révolutiondans
la pratique de la guerre, après la poudre et
les armes nucléaires. » De grands noms
figurent parmi les signataires, au premier
rang desquels l’astrophysicien Stephen
HawkingoubienencorelepatrondeTesla,
ElonMusk.
Perte de contrôle
Letextedénoncelespossiblesdérivesdeces
automates. Ses adversaires craignent que
cesarmes intelligentes ne fassentpas la différence
entrecivils et militaires et que leurs
réponses soient éventuellement disproportionnées.
Le texte redoute aussi que le fait
que ces armes puissent réduire les coûts
liés à l’engagement au combat facilite leur
multiplication. Les faibles investissements
nécessaires à leur fabrication pourraient
même favoriser leur propagation auprès
d’utilisateurs peu recommandables : terroristes,
dictateurs, etc.
A l’inverse, les militaires pourraient être
intéressés par ces armes autonomes, en
leur permettant de réduire les pertes sur
les théâtres d’opérations. Deux réunions
d’experts se sont tenues lors de la dernière
Convention de l’ONU sur les armes classiques
pour évaluer les risques de ces dispositifs.
Preuve que le sujet commence à
préoccuper les instances internationales.

Remy

Messages : 1663
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les robots tueurs

Message  gerardM le Mer 29 Juil - 19:48

Bonjour Remy,

J'ai vu des articles sur le sujet et j'ai failli ouvrir un sujet (en Anglais).

Chose qui s'en rapproche, selon moi, qui n'a rien à voir avec les robots-tueurs mais qui peut causer problème : les voitures autonomes.

Il y a plusieurs mois que des articles sont publiés... une machine fait ce qu'un concepteur, un analyste et un programmeur lui ont demandé et un des problèmes consiste à indiquer à la machine quel choix faire entre plusieurs solutions.
Par exemple, en cas de pluri-danger, disons une voiture qui arrive à assez vive allure vers la voiture autonome ; dans la voiture "cible", il peut y avoir une personne ou un groupe de personnes (peut-être une maman et son bébé), ou des humanoïdes, ou un véhicule vide transportant des paquets, etc. que faire ? La voiture autonome doit-elle préserver ses passagers avant tout ? se laisser rentrer dedans par l'autre véhicule ? sortir de la route et aller dans le fossé ? D'abord, le véhicule doit essayer d'entrer en contact avec l'autre véhicule, puis ???
...
Je ne parviens pas à me souvenir du cas exact qui était exposé et qui donnait à penser mais le résultat était de gros dégâts inévitables et la voiture autonome (le programme) devait choisir qui tuer !!!
Y aura-t-il un programmeur fou qui examinera la couleur des humains en présence ? leur niveau social ? leur niveau intellectuel ? qui a pris une assurance ? qui est le plus âgé ?

Toujours est-il que la responsabilité est à réviser : le gars assis le plus près du volant (s'il y en a encore) n'est plus le responsable comme actuellement mais ce sera le fabriquant du véhicule, ou l'éditeur du programme (qui gère la conduite) : les assureurs et les pouvoirs publics ont à plancher sur le sujet !

Au fait, il y a eu déjà les premiers accidents avec des voitures autonomes actuellement en test.

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34744
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les robots tueurs

Message  Remy le Jeu 30 Juil - 5:06

Bonjour Gérard,

effectivement, comment programmer ? Le plus difficile est sans doute de gérer la transition entre un monde où l'on trouvera à la fois des voitures conduites par un être humain et des voitures autonomes. Quand il n'y aura plus que des voitures autonomes, on n'aura probablement plus ce problème de la voiture folle à cause d'un malaise ou parce que le chauffeur est à 4 grammes de sang dans l'alcool.
Depuis mon stage, je respecte scrupuleusement les limitations de vitesse, et je me rends compte que je ne me sens plus du tout en danger sur la route. Bien sûr, on peut toujours avoir affaire à un fou du volant. Si tout le monde respectait les règles, il n'y aurait plus grand danger, à mon avis.

Il reste aussi le problème du piratage. Si un terroriste arrive à prendre le contrôle d'une voiture pour commettre un attentat...

Aux Etats-Unis, ils ont créé de toutes pièces une ville pour tester et mettre au point la voiture autonome.

En tout cas, quand elle sera au point, ce sera un énorme gain de temps et d'énergie pour le chauffeur d'avant. Possibilité de se reposer, de se distraire ou de travailler dans la voiture, au lieu de perdre son temps à conduire.

Conduire est un plaisir, mais si l'on respecte toutes les règles, une bonne partie du plaisir disparaît...

Remy

Messages : 1663
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les robots tueurs

Message  gerardM le Jeu 30 Juil - 22:47

Bonsoir Remy,
Remy a écrit:... Conduire est un plaisir, mais si l'on respecte toutes les règles, une bonne partie du plaisir disparaît...
Conduire était un plaisir.
Lorsque j'avais 18 ans, il n'y avait pas de limitation de vitesse et j'adorais conduire.
A l'époque ma voiture ne me permettait que 120 km/h (Ondine Renault) mais le profil de la route de ma Haute Provence natale empêchait d'atteindre cette vitesse ; mon plaisir était constitué par les virages à aborder au mieux.
Depuis la limitation de vitesse, puis la volonté des élus de casser toute vitesse (désynchronisation des feux, dos d'ânes, 30 km/h, etc.) ; de toutes façons, conduire en ville ou sur autoroute ne m'amuse absolument pas : vivement la voiture sans chauffeur !

7 heures de route entre Paris et La Plagne n'étaient définitivement pas un plaisir !

Par chance, j'aime la marche et je ne prend pas la voiture dans un rayon de 5 km autour de chez moi.

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34744
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum