Infos économiques

Page 2 sur 25 Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Lun 7 Déc - 9:20

Triomphe du Front national aux élections régionales. Les scores les plus élevés correspondent peu ou prou aux zones où le chômage est le plus élevé. Les politiques hésitent à agir, de peur d'être battu aux élections. Ce qui est idiot puisque, s'ils ne font rien, ils sont battus, de toute façon...Il y a sans doute aussi d'autres raisons, comme le laxisme endémique vis-à-vis du terrorisme, des vagues d'immigration, les trop grandes inégalités...
Il serait temps probablement que la France prenne de vraies mesures et que l'Europe soit vraiment unie.
En tout cas, la région Nord Pas de Calais, autrefois rouge-rosée, est devenue FN. Pour les électeurs de gauche qui veulent éviter la venue du FN au pouvoir, une "solution" est de voter à droite. Pour l'instant.
D'un autre côté, si le Front national gagne une région, les gens pourront juger sa politique, ce qui pourrait le desservir en vue des présidentielles.

La réunion de l'OPEP, vendredi passé, a débouché sur une sorte de statu quo en terme de quota de production, à 31.5 millions de barils par jour. Les prévisions du prix du pétrole pour 2016 sont, selon la Société générale de 60$ le baril à fin 2016, pour le PDG de Total le statu quo à 40$ et pour la banque Goldman Sachs de 20$ le baril ! Faites vos jeux...

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  MurielB le Lun 7 Déc - 11:42

Merci Rémy pour tes commentaires. je n'ai qu'une seule chose à ajouter. Nous sommes en démocratie . Laissons la démocratie s'exprimer et jugeons le résultat !

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12275
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Mar 8 Déc - 8:10

Schneider electric est une société française de taille mondiale, spécialisée dans la distribution basse et moyenne tension, ainsi que les automatismes. Elle est très impliquée dans le smart grid ainsi que la maison intelligente.
Jean-Pascal Tricoire, son PDG, très actif à la COP21, estime que son entreprise sera neutre en carbone à horizon 2030. Rappelons qu'il s'agit de 250 usines Schneider de par le monde et des dizaines de milliers de fournisseurs.
Devenir vert implique des investissements de départ, mais au bout de trois ans, vous gagnez de l'argent, en économisant plus que vous ne remboursez.
Pour une entreprise, devenir vert va devenir incontournable, car les les investisseurs, les clients, ainsi que les salariés l'exigent.
Un gros effort doit être fait dans le bâtiment existant. Isolation, production économe et verte ainsi que la gestion intelligente de l'énergie doivent faire travailler énormément de salariés du secteur du bâtiment.
Les Etats ont leur rôle à jouer : en créant un prix du carbone, par grande région géographique, et en stoppant les subventions aux énergies polluantes. En effet, les subventions aux énergies fossiles sont de 600 milliards de dollars, alors que celles pour les énergies renouvelables ne sont que de 100 milliards. De plus, les coûts en soins et en défauts de travail consécutifs à la pollution sont énormes. Sans compter les aléas climatiques, ouragans, inondations, sécheresses...
Verdir ne coûte rien, bien au contraire, et c'est bon pour la santé.

En Chine ou en Inde, on ne voit parfois pas à plus de 100 mètres, à cause de la pollution.

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  MurielB le Mar 8 Déc - 21:13

Devenir vert implique des investissements de départ, mais au bout de trois ans, vous gagnez de l'argent, en économisant plus que vous ne remboursez.
Remy motiver les gens à gagner de l'argent ou avoir des déductions fiscales pour "être vert" est vraiment ce qu'il faut faire. En ce sens on a tous envie de verdir et comme tu le dis, rester par la même occasion en bonne santé.

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12275
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Mer 9 Déc - 7:01

Larévolution
numérique,
jusqu’où ?
Propos recueillis par
Daniel Fortin
et Dominique Seux

Vous êtes, pour l’un, prix Nobel
et, pour l’autre, créateurd’entreprise.
L’économie
connaît-elleune transformation
dignedes précédentes révolutions
industrielles ou sommesnous
victimesd’un effet de
mode ?
JEANTIROLE :Mêmesitouterévolution
technologique fait l’objet de battage
médiatique et de revendications
exagérées, la révolution digitale
n’estpasuneffetdemode.Elleadéjà
modifiélecommerce,lafinance,les
médias, les transports ou l’hôtellerie.
Demain, elle chamboulera
l’assurance, la santé, l’énergie, l’éducation…
FRÉDÉRIC MAZZELLA : Ce qu’apporte le
numérique, c’est la naissance des
plates-formes globales d’échange.
L’élémentdéclencheur, à l’image de
la machine à vapeur, du pétrole et
de l’électricité par le passé, est la
mise en réseau des individus à une
échelle inédite. Les plates-formes
reposent sur trois technologies : les
bases de données, les moteurs de
recherche et la connectivité. Leur
combinaison libère les échanges
entre particuliers des obstacles
transactionnels historiques (information
imparfaite, coûts, distance
géographique, etc.), et permet
l’émergence de l’économie du partage,
qui n’est autre que l’optimisationderessourcesprivées
jusque-là
sous-utilisées. L’ampleur de ces ressources
et la rapidité avec laquelle
ces solutions sont adoptées montrent
l’immense bouleversement à
venir. Pour les biens physiques, on
vadeplusenplusprivilégier l’usage
à la propriété.
Jusqu’où cela peut-il aller ?
F. M. : Regardez déjà les plates-formes
de location de voitures entre
particuliers (Drivy, OuiCar), de
covoiturage (BlaBlaCar), d’échange
d’appartements (HomeExchange,
Guest2Guest) ou de location
d’appartementsàcourtedurée(Airbnb,
Onefinestay, HomeAway).
Mais le partage concerne d’autres
domaines. La connaissance, avec
lesMOOC et Wikipédia. Nos contenus,
avec les plates-formes de partage
de dossiers, de musique, de
films. L’argent, avec le « crowdfunding
» ou « crowdlending ». Nos
réseaux(LinkedIn, Facebook,Twitter)
ou le temps, avec des sites qui
permettent à chacun de proposer
son temps et son savoir-faire. Nous
n’en sommes qu’audébut !
Quels sont les principaux
bénéfices des changements
à venir ? Nos modes de vie
vont-ils s’en trouver
bouleversés ?
J. T. : Le pouvoir d’achat global sera
considérablement accru. En revanche,
la numérisation de l’économie
pourrait aggraver l’inégalité, à la
foisauniveaunationaletentrepays.
Les pays émergents verront le
modèle qui leur a été si utile pour
sortir de la pauvreté remis enquestion
par les robots et l’intelligence
artificielle. Dans les pays développés,
les innovateurs captent une
partie croissante de la valeur ajoutée
au détriment du travail et du
capital.Aucunemploi n’est à l’abri ;
après les emplois codifiables et
donc aisément remplaçables par la
machine, les professions historiquement
stables, comme celles de
médecin ou de professeur, seront à
leur tourmenacées.
Et du côté positif ?
J. T. :Lanumérisationaura desconséquences
favorables en termes
d’égalité,cardufaitdesrendements
d’échelle, l’éducationet lamédecine
de haut niveau pourront être dispensées
en masse, mettant, on
l’espère, fin à l’inquiétude actuelle
sur les limites de notre modèle
social devenu trop coûteux. Je ne
me prononcerai pas sur le temps
libre car il s’agit d’un choix individuel
et de société. Nous ne choisirons
pas forcément plus de temps
libremême si notre revenuhoraire
plus élevé nous permettrait de le
faire, à mode de consommation
donné.
F. M. : Il est important de voir les
mécanismes vertueux de ces nouveaux
modèles. La mise en réseau
des individus permet à chacun
d’élargir ses possibilités d’échanges
àl’infini.Nosactifsprivéssous-utilisés
constituentune nouvelleoffre à
coût marginal très bas, voire nul,
disponible pour le plus grandnombre.
Et en face, une demande, qui
avait un besoin latent non satisfait,
se constitue et s’organise. Résultat :
nous disposons désormais d’une
offre enrichie, plus diverse et plus
abordable, et, ce qui est formidable,
sans produire plus en proportion.
AvecBlaBlaCar,nousrépondonsau
besoindedéplacement croissant et
inéluctable des populations sans
construire de nouvelles infrastructures
ni produire de nouveaux
biens.Nous ne faisons qu’optimiser
l’existant.
Tous les secteurs seront-ils
ubérisés ou certains
resteront-ils à l’écart ?
J. T. : Allons-nous vers unegénéralisation
du statut du travailleur indépendant
et vers la disparition de la
relation de salariat, comme de
nombreux observateurs le prédisent
? Je ne sais pas, mais je parierais
plutôtsurundéplacementprogress
i f vers plus de travai l
indépendant, et enaucun cas sur la
disparition du salariat. Accroissement
de la part du travail indépendant,
car les nouvelles technologies
génèrent et rendent disponibles à
bascoûtdesréputationsindividuelles
(le client connaît la fiabilité du
chauffeur Uber, alors qu’il ne connaît
que la marque Sony et non le
travailleur ayant fabriqué le téléviseur).
Pour autant, il y a de bonnes
raisons pour lesquelles le salariat
s’estdéveloppé.Lesinvestissements
peuvent être trop élevéspour qu’un
travailleur oumême un regroupement
de travailleurs puissent les
faire. L’émiettement des tâches
entre plusieurs employeurs peut,
lui, être indésirable pour plusieurs
raisons.Enbref,larelationsalariale
ne va pas disparaître, mais son
importance va diminuer dans un
avenir proche.
F. M. : Cette notion d’ubérisation est
assez floue pourmoi, car cemotest
vecteur de beaucoup d’amalgames
et d’interprétations diverses. Si la
question est de savoir si le digital va
se diffuser à tous les secteurs, je ne
vois pas comment la réponse peut
être négative. S’il faut une analogie,
je préfèreparler de « plate-formisation
». Ehoui, tous les secteurs vont
plus ou moins se « plate-formiser »
à terme !
Contrairement aux précédentes
révolutions industrielles,
celle-ci sera particulièrement
destructrice en matière
d’emplois ?
J. T. : Il y a le court et le long terme.
Danslecourtterme,touteévolution
technologique est destructrice
d’emplois. Et celle-ci va l’être plus
particulièrement.Maisdesemplois
différents sont créés. A long terme,
la bonne façon de poser la question
n’est pas de demander s’il restera
desemplois. L’histoire,depuisdeux
siècles, montre que les prévisions
sur la disparition des emplois sont
toujours démenties. La vraie question
est de savoir s’il existera assez
d’emplois à des salaires que la
société juge appropriés.
F. M. : L’histoire regorge d’exemples
de destructions créatrices. Je crois
que, une fois encore, nous allons
assister à une « disruption créatrice
»debien-êtreéconomique.On
entendaujourd’huiparlerdemenaces
sur l’emploi, mais onne voit pas
que les créations d’emplois arriveront
massivement dans un second
temps. Il faut également que le système
éducatif et de formation professionnelle
s’adapte en conséquence
et celanepeut se faireenun
jour. Cela peut vous paraître paradoxalmaisnous
avons chezBlaBla-
Car des postes que nous n’arrivons
pas à pourvoir, pour des métiers
nouveauxquin’existaientpasilyaà
peine cinq ans.
La France vous-paraît-elle
prête à affronter
cette révolution ?
J. T. : Elle a le capital humain pour
être un acteur important de la nouvelle
économie. Pour autant, la
questionestdesavoirsilaFranceva
créer suffisammentd’emplois pour
compenserlespertes,etsiellesaura
aussi combiner la solidarité avec
une nécessaire flexibilité dans la
réallocation des emplois à l’intérieur,
mais aussi entre entreprises
et dans le secteur public. Nos institutions
du marché du travail, déjà
inadaptées au contexte actuel, le
serontencore plusaunouveaucontexte.
Plusquejamais, il faudra protégerlesalarié,
passonemploi.Ilest
clair que la politique de l’autruche
ne peut être une stratégie.
F. M. : L’important est de construire
un écosystème favorable. Malgré
unretard à l’allumage, la France est
en train de se structurer ence sens.
Les mauvaises nouvelles voyagent
plus vite que les bonnes et, comme
nous sommes les champions de
l’autocritique en France, notre écosystèmen’est
pas reconnuà sa juste
valeur à l’international. C’est la raison
pour laquelle nous avons initié
le mouvement #ReviensLéon avec
une quinzaine d’entrepreneurs
françaisdelaTech.Pourdirehautet
fort que la France a changé, que
nousavonsmaintenantdesstart-up
et scale-up à portée globale, afin
d’attirer des talents internationaux.
La grande entreprise
à la française, avec sa
verticalité de management,
est-elle ringarde ?
J. T. : La grande entreprise verticale
n’estpasforcémentringarde,maisil
me semble que son importance va
diminuer. L’innovation, qui est au
coeur de la nouvelle économie,
requiert souvent un apport en capital
limité, mais par contre une
grande liberté et la certitude que les
recherches ne seront pas interrompuescarellesmenacentlesactivités
existantes de l’entreprise. Lesmédicaments,
avec une innovation par
des entreprises de biotech et le restantdelachaînedevaleuraccompli
par de plus grosses entreprises
pharmaceutiques ayant des talents
différents, fournissent un exemple
d’organisation de plus en plus fréquent.
F. M. : Il ne faut pas tomber dans la
caricature :denombreusesgrandes
entreprisesontréussiàadapterleur
organisation au numérique. Après,
il est clair que les nouvelles générations
ultra-informées etautonomes
ne sont pas forcément attirées par
unehiérarchieforte.Notrenouvelle
génération semble moins en quête
d’un travail que d’une raison d’être.
a
L’intégralité de l’interview sur
lesechos.fr
GRANDPRIX DE L’ÉCONOMIE // Le prix Nobel d’économie 2014
et le président-fondateur de BlaBlaCar ont reçu hier soir le grand
prix de l’économie organisé par«Les Echos » et Radio Classique
en partenariat avecAccuracy, BCGetMorgan Stanley.

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Mer 9 Déc - 7:46

Le prix du pétrole ne cesse de baisser. Cela profite aux pays développés (et à leurs Etats); en revanche cela pénalise fortement certains pays émergents. L'Arabie saoudite est non seulement l'un des plus gros producteurs, elle est aussi celle où le précieux liquide est le moins cher à produire. Elle ne réduit pas sa production, de façon à faire baisser les prix, afin de garder, à terme, sa part de marché. En effet, avec ce prix bas, l'exploitation devient non rentable dans de nombreux pays. Les Etats-Unis en sont victimes, mais aussi le Venezuela, l'Algérie...
En Algérie, le budget de l'Etat dépend à plus de 70% du pétrole. Avec un baril passé de 120$ à 40$...Heureusement, dans le même temps, le dollar monte; mais ça ne suffit pas à combler l'écart. Il faut s'attendre à de nouvelles migrations, de gens poussés par la misère;ou par la guerre, car ces difficultés économiques présentent un risque politique.

Sans transition, un jeune polytechnicien vient d'inventer un...sous-marin à pédales. L'appareil peut circuler à 70, voire 100 mètres sous l'eau, mû par la seule force humaine. Il fallait y penser...et le faire. Pratique pour traverser la Manche, mais sans doute un peu cher Smile

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  MurielB le Mer 9 Déc - 22:04

Il faut s'attendre à de nouvelles migrations, de gens poussés par la misère;
Pas evident à gérer les migrations Remy !

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12275
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Lun 14 Déc - 16:26

Bonjour,

Un fonds d'obligations à haut rendement américain vient de faire faillite; c'est sans doute le premier d'une longue liste.
Les sociétés d'exploitation américaines de pétrole de schiste font faillite l'une après l'autre, la faute au prix du pétrole trop bas.
Les bénéfices des sociétés américaines sont au bord du précipice, sous les coups de boutoir du dollar fort, ainsi que des transformations chinoises.
En résumé, nous sommes très probablement à l'orée d'une nouvelle crise majeure.

Il est clair que la chute américaine entraînera l'économie européenne, comme d'habitude.

Les pays émergents, eux, sont d'ores et déjà mal en point.

Néanmoins, cette crise devrait être moins forte que les deux précédentes (internet et subprimes).

Je peux me tromper, bien sûr, mais les graphiques sont quand-même assez éloquents.

Bonne soirée quand-même. Cool

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  MurielB le Lun 14 Déc - 20:59

Rémy si cette nouvelle crise est moins forte que les deux précédentes on résistera c'est sur ! On a beau se creuser la tête, que peut-on faire d'autre ? geek

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12275
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Mar 15 Déc - 7:14

Muriel,
oui, bien sûr, si nous nous sommes sortis de la crise des subprimes, rien ne peut nous arrêter.
Cependant, en France, cela risque de faire monter encore un peu le chômage et d'augmenter la dette publique. Comme nous n'avons voulu faire de réformes, entre 2012 et aujourd'hui...
En Europe du sud, ça ne sera pas une bonne nouvelle non plus. Sauf pour les investisseurs...

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Jeu 24 Déc - 8:00

Pétrole : l’Opep alerte
sur les investissements futurs

Après l’AIE (Agence internationale
de l’énergie), c’est au tour de l’Opep
d’alerter sur les investissements
dans l’amont pétrolier. Dans son
rapport annuel publié mercredi,
l’organisation des pays exportateursdepétroleestimeà10.000milliardsdedollarslesdépensesnécessaires
pour satisfaire la demande
d’ici à 2040, dont 7.200 milliards
dans l’exploration-production. Des
sommes considérables, représentant400milliards
de dollars par an,
dont 250 milliards seraient à la
charge des pays non-Opep.
Ne pas engager ces investissements
« aurait évidemment un effet
induit sur les prix », avertit le secrétaire
généralducartel,AbdallahEl-
Badri,danslerapport. Alorsqueles
cours du pétrole sont tombés de
110 dollars le baril environ en
juin 2014 à moins de 40 dollars
aujourd’hui, les compagnies pétrolièresontmassivement
réduit leurs
dépensesdansla recherchedenouveaux
gisements ou le développementdes
champs : lereculaatteint
20%cetteannéeet devrait se poursuivrel’anprochain.
Descoupesqui
aurontunimpact sur la production
d’ici 5 à 10 ans, compte tenu de la
longueurdes cycles dans le secteur.
Or lademande ne fléchirapas de
sitôt, estime l’Opep, qui table sur
unehausse à 97,4millions de barils
par jour (Mb/j) en 2020 et à
109,8Mb/jen2040,contre92,8Mb/j
en 2015. L’organisation a revu ses
estimationsàlongtermeàlabaisse,
pour tenircomptedes effortsd’économies
d’énergie et de réductions
d’émissions de gaz à effet de serre :
elle tablait sur plus de 111 Mb/j il y a
un an. Ses projections n’en restent
pas moins largement supérieures à
celles de l’AIE(103,5Mb/j en 2040).
Des « hypothèses
de travail » prudentes
Alorsquel’Opepestengagéedepuis
unandansune stratégie dedéfense
de ses parts de marché, elle n’envisage
pas une hausse de sa part à
court terme : elle table sur uneproduction
totale de 37,4 Mb/j (brut et
autres hydrocarbures liquides)
pour ses douzemembres en 2020,
soit 38,3% du total, contre 39,2 %
aujourd’hui. Elle estime notamment
que la production de pétrole
de schiste américain continuera à
croître, de 4,4 à 5,2 Mb/j entre 2015
et 2020. A long terme en revanche,
elle parie clairement pour sa montée
en puissance à 45,6%du total,
avec une production de schiste
américain retombée à 4,6 Mb/j. Au
final, ces scénarios conduisent le
cartel à des « hypothèses de travail
» prudentes sur le cours du
baril, qui remonterait à 80 dollars
en 2020.— A. F.

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Jeu 24 Déc - 8:11

Bonjour,

Un démonstrateur est en construction à Fos sur mer. Le principe est de fabriquer de l'hydrogène grâce à l'électricité éolienne ou photovoltaïque, ce qui n'est pas nouveau, mais aussi de combiner l'hydrogène obtenu avec le CO2 des fumées afin de produire du méthane.
4 H2 (hydrogène) + CO2 donne CH4 (méthane) + 2 H2O (eau).

Cela permet à la fois de pallier au côté intermittent des énergies renouvelables et de capter le CO2 issu de la combustion. Le méthane obtenu s'apparente au gaz de ville.

Evidemment, derrière la simplicité des équations se cachent des problèmes plus complexes de mise au point de l'installation.

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  MurielB le Dim 3 Jan - 23:22

C'est vrai Remy cela parait fort simple mais je suppose que la mise en pratique ne l'est pas vraiment !

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12275
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Jeu 7 Jan - 14:30

Bonjour,

cette fois-ci, on semble bien y être.

La Chine vient de dévaluer le yuan une nouvelle fois, ce qui a provoqué un vent de panique chez les bourses de Shanghaï et Shenzen : un décrochage de 7% à l'ouverture de bourse, parce que c'est la limite autorisée, et la fermeture immédiate de la bourse. Entraînant avec elle les autres bourses mondiales.
La Chine connaît de grandes difficultés d'ajustement de son économie. En dévaluant, elle risque d'exporter la déflation au reste du monde. Elle entraîne aussi la chute du prix des matières premières.

Le prix du pétrole part à la casse, la faute à une surproduction due aux USA, à l'Iran et à la politique de l'Opep de garder les volumes habituels. Par suite, tous les pays pétroliers émergents sont en difficulté, et achètent forcément moins aux Occidentaux. De plus, ils risquent de faire défaut.

Les USA vont connaître une crise financière avec les faillites des sociétés d'exploitation de pétrole et de gaz de schiste.

En Europe, l'Allemagne va souffrir, car elle exporte beaucoup de biens industriels en Chine et ailleurs. L' Angleterre est très liée aux pays émergents, au point d'estimer qu'elle n'a plus besoin de l'Europe...Les autres pays européens seront forcément aussi touchés.

Ca va être la dégringolade en bourse, certainement par paliers, comme d'hab. Celle-ci avait déjà commencé à l'été 2015, avec un premier mini-krach. Voici certainement le deuxième, en attendant le suivant.

Quand la Chine se sera ajustée et que le prix du pétrole remontera, on se sortira sans doute de cette crise. En attendant, il va falloir faire le dos rond...




Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Guilaine le Jeu 7 Jan - 15:59

Merci Rémy pour toutes ces infos.
Brrr ! C'est pas encore aujourd'hui ni demain que je verrai mes p'tites économies remonter en bourse !!
avatar
Guilaine

Messages : 1035
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, Es,It

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Jeu 7 Jan - 17:17

Guilaine,

c'est le moment de vendre. Mais le rebond pourrait intervenir dès cette année...

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Ven 8 Jan - 8:56

En écoutant Véronique Riches Flores et d'autres économistes, il en ressort les faits suivants.

Les pays émergents se sont sortis de la crise précédente en accumulant les dettes, eux aussi. Le QE de la Fed (injection massive d'argent dans le circuit par la banque centrale américaine) a eu pour effet de faire monter le prix des actifs; une partie de cet argent a été investie dans les dettes des émergents, en particulier en Chine. Elles sont libellées en dollars.

Comme la Chine a du mal à passer à une économie domestique et de services, les autorités chinoises se tournent à nouveau vers les exportations. Il lui faut pour cela dévaluer, car le yuan s'est apprécié; de plus, le salaire médian chinois a fortement augmenté.
La dévaluation du yuan renchérit les dettes des sociétés chinoises, qui sont en dollars, ce qui va provoquer des faillites d'entreprises chinoises et, par suite, des pertes chez les créanciers américains.
Si l'on ajoute les dettes pourries des sociétés pétrolières de schistes US, cela nous fait une nouvelle crises financière, qui ressemble étrangement aux subprimes (sic Georges Soros, le fameux gérant de hedge fund).

De plus, certains pays émergents producteurs de pétrole risquent de faire défaut.

Ces pays-là achètent également moins aux Occidentaux.

Par exemple, l'Arabie saoudite connaît cette année un déficit budgétaire de 20% ! Elle a commencé à réduire les subventions et à augmenter les taxes. Elle pense aussi introduire en bourse sa compagnie pétrolière, à-côté de laquelle Apple (la plus grande capitalisation boursière, avec une valeur de l'ordre de 600 milliards de dollars) est un nain.

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Ven 8 Jan - 9:12

Selon Véronique Riches Flores, il faut tordre le coup à trois idées reçues :

la croissance est tirée par les pays émergents : ce n'est plus vrai

le QE est efficace : il n'a pas relancé la croissance, il a seulement gonflé les actifs

les nouvelles technologies vont apporter gain de productivité et croissance : pas pour l'instant, en tout cas.


Par ailleurs, au Japon, les Abenomics, ça ne marche pas non plus. Le Japon doit ses bons résultats à la dévaluation du yuan, mais pas à une vraie croissance saine et durable.

Globalement, les investissements ne repartent pas dans le monde.

Il faudrait une bonne croissance pour venir à bout de toutes ces dettes. Il va falloir trouver autre chose

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  MurielB le Ven 8 Jan - 22:15

Merci pour ces News Remy
Qu'est ce que le QE ?
pour ceux comme moi qui ne le savent pas
Le QE, pour « quantitative easing » ou « assouplissement quantitatif » est un outil qui permet à une banque centrale de maintenir une politique monétaire accommodante (propre à stimuler l’économie) même lorsqu’elle a abaissé ses taux directeurs à près de 0 %. Le QE consiste pour l’institution à injecter massivement des liquidités dans les marchés en achetant de grandes quantités de titres, notamment des emprunts d’Etat.
Par ce biais, la banque centrale évince les investisseurs, qui se reportent vers d’autres actifs financiers plus rémunérateurs comme les actions, ou obligations d’entreprises, dont le prix augmente en conséquence (les taux des obligations baissent). Les banques, elles, peuvent se reporter vers la distribution de crédit aux entreprises et aux ménages. Autre effet bénéfique : la création de monnaie fait baisser le cours de la devise, ce qui favorise les exportations. L’efficacité du QE dépend toutefois de l’environnement économique dans lequel il s’intègre.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/21/01/2015/lesechos.fr/0204098765721_qe--deflation---10-questions-pour-comprendre-les-annonces-de-la-bce.htm#5iOrEfwim85EqALg.99


_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12275
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Sam 9 Jan - 6:14

Oui. Comme les investisseurs se détournent vers les actions et les obligations d'entreprise, cela fait monter le prix des actions (plus de demande pour la même offre) et facilite le financement des entreprises.
Comme le prix des actions monte, cela crée un effet de richesse, surtout aux USA, car de nombreux particuliers ont un portefeuille boursier. Comme les gens se sentent plus riches, ils consomment plus. Par suite, cela relance la croissance.
En réalité, aux USA, c'est surtout l'extraction du pétrole et du gaz de schiste qui a fait redémarrer l'économie.

En Europe, le QE existe aussi, mais il est assez récent. Son but, indirect et inavoué, est surtout de maintenir des taux d'intérêt bas, de façon à ce que les Etats se financent plus facilement, et aussi à maintenir l'euro à un niveau bas, afin de faciliter les exportations.
Les taux bas incitent aussi les gens à acheter, dans l'immobilier en particulier...

En principe, le QE doit relancer la croissance, ce qui amène de l'inflation. Rappelons que le niveau idéal de l'inflation est considéré à un peu moins de 2%. Ce n'est pas le cas actuellement, l'inflation restant proche de zéro.
Si nous avons de l'inflation, c'est plus facile de payer les dettes. Mais, trop d'inflation est mauvais pour tout le monde (sauf ceux qui ont emprunté sur le long terme à taux bas constant). La déflation, ce n'est pas mieux non plus.

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  MurielB le Dim 10 Jan - 21:23

oui je comprends mieux la situation !

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12275
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Sam 16 Jan - 15:56

Bonjour,

bon ben...il est techniquement très clair que nous sommes en plein krach boursier. Le CAC40 devrait encore perdre de l'ordre de 500 points avant de se stabiliser provisoirement. Puis continuer à chuter.

Il est "amusant" de constater qu'une pléiade de gérants continuent à affirmer haut et fort que tout va très bien, madame la marquise...même le pdg d'une grande banque française jeudi dernier, sur BFM. Cool

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  MurielB le Dim 17 Jan - 18:52

Alors c'est vrai, Rémy que le monde va connaître une crise encore plus grave que 2008 ?

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12275
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  Remy le Dim 17 Jan - 19:22

Muriel,

je ne sais pas si la crise sera plus grave qu'en 2008. Certains l'affirment mais, a priori, cette crise pourrait être plus courte que la précédente en tout cas.
Dès que le prix du pétrole remontera, la situation devrait s'améliorer, a priori.
On parle de nouveau subprime, car les banques ont certainement acheté des obligations pourries (chinoises, pétrolières), mais quelles banques ? dans quelle mesure ? Par suite, elles pourraient de nouveau se méfier les unes des autres et bloquer une nouvelle fois le système financier...

Mais bon...

Remy

Messages : 1586
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Infos économiques

Message  MurielB le Dim 17 Jan - 21:18

Rémy en tout cas, tiens nous au courant !

suite page 3


Dernière édition par MurielB le Sam 4 Mar - 11:57, édité 1 fois

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12275
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 25 Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum