Goldilocks, la jeune fille aux cheveux d’or

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Goldilocks, la jeune fille aux cheveux d’or

Message  Philippe-Henri le Lun 9 Jan - 16:56

Source : magazine «Onze Taal», janvier 2017.
Traduit du néerlandais par Philippe-Henri van der Laan

Les astrophysiciens de l’Université d’East Anglia (Grande-Bretagne) annoncent une bonne nouvelle : la Terre sera encore habitable pendant au moins 1,75 milliards d’années, voire, avec un peu de chance, 3,25 milliards d’années. Tout dépend de la question de savoir combien te temps notre planète pourra se maintenir dans la «zone habitable» autour du Soleil. C’est la zone où la température n’est pas trop basse, ni trop élévée, juste ce qu‘il faut pour avoir de l‘eau liquide. Car là où il y a de l’eau qui coule, il peut y avoir de la vie.

Cette zone est appelée en anglais la « Goldilocks zone », d’après Goldilocks, la jeune fille aux cheveux d’or, un conte de fées très connu Outre-Manche. Un jour qu’elle se promenait dans les bois, elle arriva à une maison forestière habitée par trois ours. Ils n’étaient pas à la maison. Elle entra doucement et goûta à la bouillie du grand ours. La trouvant trop chaude, elle goûta à la bouillie de l’ours moyen. Elle était trop froide. Alors, elle prit une cuiller de la bouilie du petit ours. Elle était exactement à la bonne température. Continuant d’explorer la maison, elle essaya les chaises des trois ours. L’une était trop dure, l’autre trop molle, mais la troisième convenait parfaitement. Puis elle passa aux lits : l’un était trop haut, l’autre trop bas, le troisième était bon. Voilà la sorte de fille qu’était, Goldilocks.

L’Homme se demande depuis fort longtemps s’il y a d’autres vies dans l’espace. On est à la recherche de planètes extra-solaires (voire extra-galactiques!) qui ressemblent à la Terre et qui orbitent dans la «zone de Goldilocks» autour d’autres soleils. On a déjà repéré quelques candidates, mais de là à savoir s’il y a de l’eau, donc de la vie…. Et peut-être ces mondes sont-ils habités par des êtres anthropoïdes qui se racontent de belles histoires féeriques, pas trop compliquées ni trop simples, juste au milieu. Par exemple, l’histoire d’une jeune fille qui se promène dans la forêt et qui arrive à une maison, pas trop grande, ni trop petite, juste ce qu’il faut, habitée par trois ours. Pas quatre, pas deux, mais trois…

Philippe-Henri

Philippe-Henri

Messages : 254
Lieu : Lille
Langues : Néerlandais (Langue maternelle), Fr, Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Goldilocks, la jeune fille aux cheveux d’or

Message  gerardM le Lun 9 Jan - 17:13

Bonjour Philippe-Henri,

Merci pour le message !

Si je peux me permettre, "1,75 milliards d’années" comporte une erreur : contrairement à l'anglais il ne faut pas de "s" à "milliard" ; la langue française considère que le pluriel commence à 2 (1,99 milliard ; 2 milliards).

> Voilà la sorte de fille qu’était, Goldilocks.
Enlève la virgule.

A ma connaissance (et selon Google), on n'utilise pas "extra-solaire" en français mais "hors du système solaire"... "extra-solaire" serait toutefois bien commode Wink
Par contre il y a plein de planètes candidates dans et hors du système solaire.

L'histoire de la jeune fille et des 3 ours est connue en Français sous le nom de "Boucle d'or", "Boucle d'or et les trois ours" ou "Les trois ours".
En Anglais, le titre de l'histoire est : "Goldilocks and the Three Bears" ou "The Story of the Three Bears" (of course some people just say "Goldilocks").

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34622
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Boucle d'Or et les trois Ours

Message  Philippe-Henri le Lun 9 Jan - 18:21

Gérard, tu es un pinailleur-né, un chicaneur de première, un un enculeur de mouches en vol. Un baiseur de virgule, comme on dit en néerlandais. Mais c'est tout en ton honneur ! J'ai voulu raconter une belle histoire pour les enfants, sans trop me soucier de la forme. Excuse-moi du peu.

Mon récit de cette belle histoire de Boucle d'or, cachait en fait mon idée de susciter un débat sur l'existence hypothétique de civilisations intelligentes à l'extérieur de notre système solaire, voire galaxique, qui est actuellement d'actualité. Mais bon, cette question n'a peut-être pas sa place sur un forum consacré au polyglottisme!

Je te souhaite un bon départ dans la nouvelle année 2017.

Philippe-Henri



Philippe-Henri

Messages : 254
Lieu : Lille
Langues : Néerlandais (Langue maternelle), Fr, Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Goldilocks, la jeune fille aux cheveux d’or

Message  MurielB le Lun 9 Jan - 19:22

Bonsoir Philippe-Henri, bonsoir Gérard.
Comme toutes les grands mères j'adore raconter des contes à mes petits enfants. Celui de boucle d'or enseigne que l'intimité des autres doit être respectée mais aussi aide l'enfant à se situer dans la famille et résoudre ses problèmes (complexe d'Œdipe). Merci Bruno Bettelheim de m'avoir éclairée
La Goldilocks zone est donc une zone d'équilibre
la température n’est pas trop basse, ni trop élévée, juste ce qu‘il faut pour avoir de l‘eau liquide. Car là où il y a de l’eau qui coule, il peut y avoir de la vie.



C'est très joli et très poétique mais aussi extrêmement positif. L'univers ne va donc pas s'éteindre dans les années proches comme on le craint. Merci Henri d'en avoir parlé sur le forum où l'on peut parler de tout ce qui est intéressant et bien sur dans la langue que l'on souhaite.
Merci aussi à Gérard de prendre la peine de lire les postes et d'apporter un regard exigent et comme dit Henri
Mais c'est tout en ton honneur !

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12635
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Goldilocks, la jeune fille aux cheveux d’or

Message  gerardM le Lun 9 Jan - 21:54

Philippe-Henri a écrit:Gérard, tu es un pinailleur-né, un chicaneur de première, un un enculeur de mouches en vol. Un baiseur de virgule, comme on dit en néerlandais.  Mais c'est tout en ton honneur !
Je suis de formation scientifique et j'ai un penchant pour la précision. J'ai pensé qu'il était important de connaître la différence entre Fr et En au sujet du pluriel.
> j'ai un penchant pour la précision.
J'ai toutefois pris quelque distance avec ça (1 + 1 = 2) lorsque j'ai étudié le droit car cette précision m'a joué des tours... je peux aussi accepter 1 + 1 -> 3 ou 4 voire 0 Very Happy

J'ai voulu raconter une belle histoire pour les enfants, sans trop me soucier de la forme. Excuse-moi du peu.
J'ai beaucoup aimé ce parallèle entre Boucle d'or et la zone d'habitabilité... j'y ai justement fait référence ce soir à notre Roundtable Smile

Mon récit de cette belle histoire de Boucle d'or, cachait en fait mon idée de susciter un débat sur l'existence hypothétique de civilisations intelligentes à l'extérieur de notre système solaire, voire galaxique, qui est actuellement d'actualité. Mais bon, cette question n'a peut-être pas sa place sur un forum consacré au polyglottisme!
Selon moi,
- la vie sur Terre n'a pas absolument besoin d'eau qui coule ; la vie sur Terre a commencé par une atmosphère sans oxygène ; la vie existe dans des milieux extrêmes qui obligent à réviser toutes les assertions passées
- la terre n'a que faire des humains et est encore là pour 4,5 milliards d'années
- pour moi, il ne fait aucun doute que la vie existe sur d'autres planètes y compris dans notre système solaire ; on y trouvera une vie intelligente mais pas du tout dans notre style ! la paix dans l'univers n'est pas pour demain.

Je te souhaite un bon départ dans la nouvelle année 2017.
Mes meilleurs voeux pour 2017 !

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34622
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

La jeune fille aux cheveux d'or

Message  Philippe-Henri le Mar 10 Jan - 5:43

A Muriel, à Gérard

Je n’ai pas de petits-enfants mais je comprends bien combien le merveilleux ─ les contes de fées, les belles histoires qui finissent bien ─ aident le jeune enfant à se situer dans la famille et à résoudre ses problèmes sociétaux. Mes connaissances en psychologie et en psychanalyse (Freud, Jung, Lacan…) sont insuffisantes pour commenter des sujets aussi compliqués que le complexe d’Œdipe ou le complexe d’Electre, qui relèvent d’un état morbide et qui nécessitent l’intervention d’un psychiatre.

Quant à la belle histoire de Boucle d’Or que j’ai évoquée, il s’agit d’une traduction qui, conformément à notre déontologie, ne n’implique pas nécessairement mon opinion personnelle. Je ne partage pas, par exemple, l’assertion « là où il y a de l’eau qui coule, il peut y avoir de la vie », qui relève de l’anthropie [attention, ne pas confondre avec ‘entropie’]. Il doit y avoir des mondes où l’hydrodogène et l’oxygène, s’ils y existent, ne se combinent pas forcément en eau (H + 2O).

Pour Stephen Hawking, le principe anthropique dit que nous voyons l'Univers tel qu'il est, en partie au moins, parce que nous existons. Pour Hubert Reeves, l'Univers possédait, dès les premiers instants, les propriétés requises pour élaborer la complexité. Comme le souligne très justement Gérard, la vie sur Terre n'a pas absolument besoin d'eau qui coule. Il existe d’autres formes de vie et de métabolismes, même anaérobiques. Similairement, il existe des chimies autres que la nôtre, qui se construisent sur les 4 éléments C, O, N et H. On peut parfaitement imaginer des édifices moléculares construits sur une ossature Si (silicium) ou Sn (étain), également quadrivalente, très proche du carbone. La quadrivalence semble être la structure chimique la plus propice à former, par chaînes latérales, des molécules extrêmement complexes, comme les acides aminés, les protéines, etc..

Quant à dire avec Murielle que la Goldilocks zone est une zone d'équilibre, je suis moins affirmatif. Du moins pour ce qui concerne l’habitabilité de notre propre Terre. Avec notre surproduction de gaz à effet de serre, notre pollution atmosphérique urbaine et nos centrales nucléaires nous rendons notre planète de moins en moins vivable. Mais la sottise humaine mise à part, nous ne sommes pas à l’abri d’un désastre cosmique tel que la collision avec un astéroide, un météorite ou une comète, comme il s’en est produit plusieurs dans le passé. D’autre part, l’équilibre de notre système planétaire est fragile : il suffit que Jupiter sorte de ses gonds et c’est la catastophe assurée.

Reste les épineux problèmes liés à l’anthropie : la philosophie, la métaphysique, la religion et autres chimères nées de l’esprit humain. L’idée qu’il existerait des divinités, un Dieu, un grand Architecte de l’Univers etc. procède de notre prodigieuse capacité de «créer» un Univers mental, une pseudo-réalité, une supra-réalité qui n’existe pas et qui a tendance à obscurcir notre pensée rationnelle, si tant est que nous soyons des êtres rationnels… En vérité, science et croyance ne font pas bon ménage !

Sans parler d’un problème technique non moins épineux : étant donné les énormes distances qui régissent l’espace, la vitesse limitée de la lumière et, suprême obstacle, le rapetissement de l’Univers observable dû à son expansion accélérée, sans parler de la matière noire, ni de l’énergie sombre ─ il est illusoire d’espérer un jour entrer en contact avec une civilisation intelligente nichée quelque part dans l’espace. Encore qu’il s’agisse de s’entendre sur le niveau de civilisation et d’«intelligence». Il est peu probable que nos «petits hommes verts» pensent comme nous, que nous soyons au même niveau technologique qu’eux et que nous soyons neurologiquement capables de communiquer avec eux. Ma parole, restons les pieds sur terre et débarrassons-nous du syndrome des soucoupes volantes, Star Wars, voyages interstellaires et autres productions de science-fiction.

Je rejoins Gérard pour qui il ne fait aucun doute que la vie existe sur d'autres planètes y compris dans notre système solaire. De fait, en fouillant le sol de Mars et d’Encelade, l’un des satellites de Saturne, nos sondes ont trouvé des indices en faveur d’une éventuelle activité biologique (plantes, bactéries etc.). Mais entre activité biologique et vie «intelligente» il y a un fossé de milliards d’années ! Du moins sur notre Terre, supposée exister depuis quelque 4 milliards d’années, et où l’intelligence et la conscience n’ont émergé qu’il y a 3-6 millions d’années, quand le primate Homo s’est distancié du singe.

Nos télescopes et spectroscopes ne cherchent pas la vie intelligente ailleurs, ils se contentent sagement de traquer des planètes «habitables» susceptibles d’héberger une possible activité biologique telle que nous la connaissons sur Terre.

Reste, en fin de parcours, l’espoir de rencontrer la jeune fille aux cheveux d’or pour nous ramener à des préoccupations plus prosaiques…

Philippe-Henri

Philippe-Henri

Messages : 254
Lieu : Lille
Langues : Néerlandais (Langue maternelle), Fr, Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Goldilocks, la jeune fille aux cheveux d’or

Message  MurielB le Mar 10 Jan - 23:34

Merci Henri pour toutes ces explications.  Les scientifiques analysent le monde mais chaque découverte est  contredite par une autre qui vient ensuite prouvant que l'on ne peut rien affirmer. La jeune fille aux cheveux d'or représente la partie invisible du monde : La pensée, le rêve, les sentiments, les potentialités.  Là encore on ne peut rien affirmer. C'est juste l'hypothèse de l'existence d'un monde immatériel formant peut-être la base du monde matériel.

Nous participons juste à la construction du monde en transformant nos rêves en réalité.


Dernière édition par MurielB le Mer 11 Jan - 13:47, édité 1 fois

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12635
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Goldilocks, la jeune fille aux cheveux d'or

Message  Philippe-Henri le Mer 11 Jan - 4:22

A Muriel

Cette « Goldilocks zone » définit scientifiquement la zone théorique où un astre extraterrestre devrait se trouver par rapport à son étoile pour qu’il soit, selon nos lois physiques terrestres, qualifié d’«habitable», autrement dit susceptible d’abriter une acitivité biologique.

La recherche d’exoplanètes a commencé en 1995 avec la découverte de la première exoplanète faite par les deux astronomes suisses Michel Mayor et Didier Queloz dans la constellation de Pégase. Depuis, grâce au développement fulgurant de nos télescopes-satellites, nous avons détecté près de 2000 corps extraterrestres qui semblent être des panètes. Ces découvertes n’ont cessé d’alimenter le débat métaphyisique sur la pluralité des mondes (Copernic, Bruno, Fontenelle, Descartes…). De nos jours, la question de de la « vie ailleurs dans l’Univers» fait rage parmi les astrophysiciens et les cosmologues, question relayée par les média et «récupérée» par le grand public, toujours à l’affût de sensations fortes.

Citation : «Les scientifiques analysent le monde mais chaque découverte est contredite par une autre qui vient ensuite prouvant que l'on ne peut rien affirmer.» Fin de citation.

En effet, contrairement à la Croyance, qui affirmer par dogmes, la Science demeure spéculative et ne fait que formuler des hypothèses, qui restent valables jusqu’à ce qu’elles en soient modulées ou remplacées par d’autres. C’est comme sur les passages à niveau : «Un train peut en cacher un autre.» Toutefois, la Science a un avantage : ses découvertes sont soumises à la sanction par la communauté scientifique internationale. Cela garantit au moins un certain degré d’objectivité.

Il faut néanmois éviter de tomber dans le piège du positivisme d’Auguste Comte, qui admet que la seule vérité accessible l'est par les sciences. De même il faut se méfier du solipsisme (philosophie d'après laquelle il n'y aurait pour le sujet pensant d'autre certitude que lui-même). Le solipsisme sonne le glas à toute démarche scientifique partagée.

Citation : Nous participons juste à la construction du monde en transformant nos rêves en réalité. Fin de citation

Autrement dit, notre perception de la réalité se fonde sur des mythes, des légendes, des contes de fées, de belles histoires comme celle de la jeune fille aux cheveux d’or.

Philippe-Henri

Philippe-Henri

Messages : 254
Lieu : Lille
Langues : Néerlandais (Langue maternelle), Fr, Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Goldilocks, la jeune fille aux cheveux d’or

Message  MurielB le Mer 11 Jan - 21:33

Philippe henri a écrit:Autrement dit, notre perception de la réalité se fonde sur des mythes, des légendes, des contes de fées, de belles histoires comme celle de la jeune fille aux cheveux d’or.
Il y un peu de ça Henri

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12635
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Goldilocks, la jeune fille aux cheveux d’or

Message  MurielB le Jeu 12 Jan - 11:42

Je suis en train de lire un ouvrage fort intéressant de C.G Jung "Essai d'exploration de l'inconscient "qu'il a écrit quelques mois avant de mourir et qui résume une dernière fois sa doctrine. Je reconnais qu'il a une pensée très originale
Jung a écrit:L'homme moderne ne comprend pas à quel point son rationalisme qui a détruit sa faculté de réagir à des symboles et à des idées lumineux. l'a mis à la merci de ce monde psychique souterrain. Il s'est libéré de la superstition (du moins il le croit) mais ce faisant il a perdu ses valeurs spirituelles à un degré alarmant. Ses traditions morales et spirituelles se sont désintégrées, et il paie cet effondrement d'un désarroi et d'une dissociation qui sévissent dans le monde entier

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 12635
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum