Langage et culture

Aller en bas

Langage et culture

Message  Philippe-Henri le Sam 25 Fév - 14:26

Pour découvrir les autres pages veuillez cliquer en haut à droite. les numéros des pages y apparaissent. 
Muriel me demande ce que je pense du "multilingual lounge index". En tant que linguiste amateur, je suis de près l'actualité scientifique concernant l'origine et l'évolution du langage chez l'Homme mais ce sont là des sujets éculés, usés jusqu'à la corde. Rien de nouveau sous le soleil. Il faudrait un second Leaky ou un second Coppens pour relancer la machine. Tous nos espoirs se concentrent sur la paléoanthropologie, qui nous dira peut-être un jour à quel moment précis l'homme et le singe, issus d'un ancêtre commun, se sont séparés –6-7 milliards d’années). La difficulté, c'est que la paléoanthropologie ne dispose que d'ossements, alors que le langage articulé est déterminé essentiellement par les parties molles de l'appareil phonique (les poumons, la trachée-artère, le larynx, le pharynx, les cordes vocales, le voile du palais, la fosse nasale, les lèvres, sans parler des parties dures comme les dents, qui participent également à  l'articulation des sons). Avec le temps, ces parties molles n’existent plus.

Je fais remarquer en passant, non sans irritation, que le commun des mortels fait toujours une distinction entre 'hommes' et 'animaux'. Ils oublient que, biologiquement parlant, l'homme est un animal comme un autre. Et même parfois neurologiquement. Il est constant que certains mammifères de la classe supérieure (grands singes, éléphants) possèdent bel et bien une conscience de soi parfaitement identique à la nôtre.

Bien sûr, l'histoire de notre Terre ne commence qu’il y a 4,54 milliards (4,54 × 10 puissance 9) années.

Cette immense fossé dans les temps géologiques est sans commune mesure avec l’apparition de l’Homme sur sa minuscule planète, et encore moins avec le développement de son langage articulé. Nous raisonnons là à deux niveaux historiques différents, simiesque et humain. Au niveau, simiesque, nous descendons tous, allégoriquement, des pithécanthropes Adam et d’Eve, puisque toutes les autres familles d’hominidés se sont éteintes depuis. Cette famille rassemble aujourd'hui quelque 4 ─ 5 espèces : orang outan, gorille, bonobo, chimpanzé… et homo sapiens.

Cette fulgurante apparition d’Homo a commencé il y a quelque 65 milliards d’années, quand les ‘Rois de la Terre’ (les dinosaures) ont brutalement disparu par suite d’une effroyable calamité planétaire provoquée, semble-t-il, par la collision avec une comète. On estime qu’il y a 50 milliards d’années, donc « seulement » 10 milliards d’années après l’extinction des dinosaures, la Terre était majoritairement peuplée de nos pères, les singes. Depuis, à travers les milliers de millénaires, Homo a acquis la faculté de s’exprimer par un langage articulé, alors que le grand singe, lui aussi survivant aujourd’hui, n’en est toujours pas capable.

Beaucoup plus près de nous, quand les Judéens érudits se font emmener en exil à Babylone par Nabuchodonosor II (VIe siècle avant notre ère), ils prennent connaissance des mythes sumériens (Atharasis, Gilgamesh, Poème du Super-Sage-…) ils créent à leur tour, de toutes pièces, le mythe du Déluge et la «confusion des langues» à propos de la ziggurath (‘Tour de Babel’) de Babylone.

Pourquoi l’Homme, après avoir, des millénaires durant, travaillé laborieusement son langage articulé, aurait-il perdu brusquement la faculté de communiquer avec d’autres cultures ?

Mais comme on dit : ceci est une autre histoire…

Philippe-Henri






.[/quote]

Philippe-Henri

Messages : 254
Lieu : Lille
Langues : Néerlandais (Langue maternelle), Fr, Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Language et culture

Message  MurielB le Lun 27 Fév - 10:43

Merci beaucoup Henri
Que penses tu des neurones miroirs  considérés comme une découverte majeure en neurosciences.?
http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2006.boulenger_v&part=108765
Bien que la fonction première de ces neurones soit d’accéder à la signification des actions d’autrui, ce système serait dévolu à la communication volontaire et constituerait le fondement du langage humain. Autrement dit, la capacité des hommes à communiquer par-delà les autres primates dépendrait d’une évolution progressive du système miroir dans sa globalité.
C'est passionnant n'est ce pas et j'aimerais beaucoup connaître ton opinion à ce sujet

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13704
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Langage et culture

Message  MurielB le Lun 27 Fév - 12:19

Pour connaître en Anglais le début de la discussion =>Language and culture

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13704
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

language and culture - neurones miroirs

Message  Philippe-Henri le Lun 27 Fév - 12:33

Muriel demande mon opinion sur les neurones miroirs. Malheureusement, je ne suis pas versé en psychologie cognitive et en neurosciences. Mon domaine c’est la physique (relativité, quantique) et la cosmologie. Je crois comprendre que le système des neurones miroirs est une forme d’empathie comparable, en mécanique quantique, à ce que nous appelons l’intrication (la non-localité) : deux particules peuvent communiquer entre elles quelle que soit la distance physique qui les sépare.

Je fais appel à tous les «listiers» du forum pour éclairer ma lanterne.

Philippe-Henri

Philippe-Henri

Messages : 254
Lieu : Lille
Langues : Néerlandais (Langue maternelle), Fr, Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Langage et culture

Message  MurielB le Lun 27 Fév - 23:13

Bonsoir Henri
Voici un lien où tu trouveras l'explication des ces fameux neurones miroirs
http://www.parcoursduloupblanc.com/blog/neurones-miroirs/

Découverts dans les années 90 par Giacomo Rizzolatti, neurologue à Parme, les neurones miroirs sont une révélation majeure dont on n’a pas fini de faire le tour ! Les neurones miroirs signifient que le cerveau réagit non seulement à soi mais aussi à son semblable.

 Mon cerveau s’allume quasiment de la même façon si j’agis ou si je regarde faire. Cette implication de notre propre système moteur, alors qu’on observe une action, nous permet d’accéder à la signification de cette action

Les défenseurs de la théorie selon laquelle les neurones miroirs seraient également impliqués dans l’apprentissage de la langue s’appuient sur l’hypothèse motrice du langage (quand on émet des sons, on fait des mouvements de gorge, de bouche, etc). Le langage verbal serait une évolution du langage gestuel, nettement plus ancien. Les neurones miroirs créent un lien direct entre l’émetteur du message et le receveur


_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13704
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

language and culture - neurones miroirs

Message  Philippe-Henri le Mar 28 Fév - 7:58

A Muriel

Dans ma dernière réponse à la question posée par Muriel sur les neurones miroirs, qui constitueraient, selon elle, le fondement du langage humain, j’avais avoué ma totale incompétence en matière de neurologie. Tout ce que j’avais compris, c’est que le système des neurones miroirs serait une forme d’empathie, la «capacité de s'identifier à autrui, de ressentir ce qu'il ressent» (Grand Robert). L’horizon de mes connaissances s’arrête là.

Néanmoins, Muriel revient à la charge en citant le texte de quelque site Internet. Elle ajoute que, selon les défenseurs de l’hypothèse des neurones miroirs, ce système serait également impliqué dans l’apprentissage de la langue.

Nous voilà replongés derechef dans la nébuleuse de la neurobiologie et, d’une manière générale, dans le débat sur les hypothèses, débat à rapprocher de l’invraisemblable radotage des politicards (et des commentaires ineptes qu‘on entend au comptoir du bistrot ou chez le coiffeur sur l’issue des prochaines élections présidentielles). En science, contrairement à la politique, toute hypothèse a le mérite d’exister et reste valable jusqu’à ce qu’elle en soit supplantée par une autre. Souvenons-nous de Nicolaus Copernic, de Galileo Galilei, de Giordano Bruno ─ grands Humanistes de la Renaissance ─ qui ont osé déboulonner la statue séculaire du géocentrisme d’Aristote et de Claude Ptolémée !

Bref, pour en revenir aux neurones miroirs, je suis nul en psychologie cognitive et en neurosciences et trop vieux (77 ans) pour entreprendre de nouvelles études dans ce sens.

Du reste, vu le silence des autres listiers, je me demande si nous ne devons pas laisser le sujet aux neuroscientifiques hautement spécialisés plutôt que d’encombrer les colonnes de notre modeste forum consacré au polyglottisme.

Je m’estime mal placé pour intervenir utilement dans un débat sur la neurobiologie.

[citation]Monsieur, excusez-moi, je n'y puis rien comprendre [fin de citation]. (Racine, les Plaideurs)

Philippe-Henri

Philippe-Henri

Messages : 254
Lieu : Lille
Langues : Néerlandais (Langue maternelle), Fr, Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum