Philippe-Henri nous a quittés

Aller en bas

Philippe-Henri nous a quittés Empty Philippe-Henri nous a quittés

Message  MurielB le Sam 18 Mai - 23:14

Bonjour, je suis Dianne Coutteure, une amie de longue date et compatriote de P. Henri van der Laan.
J'ai le triste devoir de vous annoncer que Henri nous a quitté cet après-midi, le 18 mai 2019, à l'hôpital de Seclin.
Demain (dimanche), vous pouvez le voir dans la chambre mortuaire de l'hôpital de 8H à 16H (merci de vous présenter d'abord à l'accueil de l'hôpital).
Lundi dans la journée, Henri sera transféré à Lesquin (59810), à la chambre funéraire Marchand, 31 rue d'Iena.
Je ne peux pas encore vous dire quand sera le dernier adieu, mardi ou mercredi, à l'issue duquel les cendres seront dispersés au jardin de souvenir de Fretin.
Si vous désirez, je peux vous tenir au courant ; une simple réaction sur ce message suffit.
Bien à vous.
Dianne
Philippe-Henri nous a quittés Philip10
Philippe-Henri, membre du café polyglotte de Lille et toujours présent à notre pique-nique annuel était un homme attachant et extrêmement cultivé. Il aimait partager tout ce qu'il connaissait et donnait volontiers des conférences. Farouchement laïc, Il en avait organisé une sur le thème de la physique quantique. Pour lui ce n'était pas du tout une porte ouverte vers une quelconque transcendance et défendait sa position "mordicus" au grand dam de ceux dont la vision était contraire.   il était passionné par son métier de traducteur (Néerlandais, Français, Anglais) et se méfiait de l'intelligence artificielle dans ce domaine. Je vous laisse découvrir ce qu'il en pensait.


Dernière édition par MurielB le Dim 19 Mai - 10:58, édité 10 fois

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
MurielB
MurielB
Admin

Messages : 14201
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Philippe-Henri nous a quittés Empty Philippe-Henri et le métier de traducteur

Message  MurielB le Dim 19 Mai - 9:43

Philippe-Henri a écrit:J’ai exercé le métier de traducteur depuis bien avant la percée de l’Internet pour le grand public au début des années 1990.

Les croque-mitaine du métier, ce ne sont pas les gus venus des quatre coins de la planète mais les machines, genre Google et compagnie, qui créent l'illusion de faire des traductions au moindre coût.

Le langage humain est tellement complexe qu’à ce jour, malgré l’effort des meilleurs linguistes et neuroscientifiques du monde et malgré les progrès fulgurants réalisés en technologie informatique, toute tentative d’analyser la parole (et la pensée sous-jacente) et de la traduire en logique binaire ou en logique du flou s’est soldée par un cuisant échec. De ce fait, il est illusoire, et ça le sera encore pour longtemps, de vouloir concevoir la traduction automatique (TA).

Tout au plus, on peut passer par la traduction assistée par ordinateur (TAO). Toutefois, la capacité d’analyse logique de ces machines est assez limitée. Elles travaillent, comme le cerveau humain, par approximations successives à partir de données stockées en mémoire, mais elles ne peuvent prendre une décision. La TAO exige donc l’intervention de réviseurs. En plus, ces machines coûtent des millions. Seuls les grands organismes d’Etat, comme l’Union Européenne, peuvent grâce à l’argent du contribuable se les payer.

D’autre part, en matière de traduction, il faut faire une distinction entre un ouvrage littéraire, un texte juridique, un texte de loi, le descriptif technique d’un sous-marin, le texte d’un discours politique et une vulgaire notice d’emploi d’un aspirateur «made in China».

- Le traducteur d’un roman ou d’un recueil de poésie doit lui-même être écrivain ou poète pour transposer correctement le non-dit, souvent à caractère émotionnel, de l’auteur.

- Le traducteur juridique peut, à la rigueur, se servir de formulations standard. De même, un texte de loi est souvent l’adaptation d’un texte existant.

- En technique, le traducteur doit connaître le jargon du métier de l’utilisateur et en politique il doit maîtriser la langue de bois.

- Quant au «sac d’air» (airbag) de Jacques Toubon et au «fabriqué en dinde» (made in Turkey) sur les chemises Lacoste importées au Québec, ce sont des traductions pour faire rire. Rire à en être malade, c’est bon pour la santé !

Philippe-Henri

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
MurielB
MurielB
Admin

Messages : 14201
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum