Immigration, Religions, Terrorisme

Aller en bas

Immigration, Religions, Terrorisme Empty Immigration, Religions, Terrorisme

Message  PatrickB le Mar 8 Oct - 11:37

Immigration, Religions, Terrorisme

Un des points d’achoppement de l’immigration semble être le risque de terrorisme lié à la religion des immigrés.
C’est un point de discussion assez sensible mais ne pas l’aborder parce que justement il peut susciter des passions n’est pas la base de notre réflexion qui se veut, si faire se peut, dépassionnée et purement intellectuelle mais aussi pragmatique se basant sur les faits tels que nous pouvons les percevoir (bien évidemment, comme toujours, le point de vue révèle une réalité différente selon l’endroit où se porte le regard). Seule la pluralité permet d’appréhender le concept dans un ensemble.
Donc ce jour je vous livre mon opinion qui bien sûr n’est pas censée refléter l’ensemble de la réalité.
Tout terrorisme sous-entend un fanatisme c’est à dire une volonté de combattre pour une cause idéalisée donnant du sens à cet acte et à son auteur (qui l’inscrit dans son parcours de vie). Nous avons connu le terrorisme d’extrême droite OAS, le terrorisme d’extrême gauche Action Directe (entres autres), les autres pays européens ont été aussi touchés par ce type d’actions, l’Allemagne, l’Italie,l’Angleterre la Norvège, etc…
Actuellement il semble se faire un amalgame entre religions rattachées à l’Islam, immigration et terrorisme.
Y à t’il eu des actions violentes visant à terroriser la population, liées à l’Islam ? indéniablement oui.
Étaient-ils le fait d’immigrés ? Dans ce cas de terrorisme lié à la religion islamique il semble que nous ayons des liens avec l’immigration :
- de par le fait que l’Islam n’a pas été une religion présente sur notre territoire dans l’histoire ancienne de notre pays (je ne me souviens que de Charles Martel qui arrête les Sarazins… Je ne devais pas être assez assidu)
- que tout au moins dans notre région ce sont les industries des mines qui ont « importé » des travailleurs recrutés en Afrique du Nord pour des raisons de revendications sociales des travailleurs issus de l’immigration d’Europe de l’est eux-mêmes ayant fait suite à des revendications sociales des travailleurs autochtones. Il semblerait que le profit sur les salaires ait motivé ces mouvements de populations (tous les travailleurs déplacés étant au moins au début, plus malléables et moins influençables aux revendications sociales et sociétales. Puis après les mines ce fut le textile qui recruta « de braves bougres » puisque la main d’œuvre locale revendiquait et horreur « faisait grève ».
- ces populations déplacées eurent du mal à s’intégrer et formèrent des ghettos «de fracture sociale » où les jeunes ne trouvèrent plus à s’épanouir et trouver du travail. Seule la délinquance leur permettait d’accéder à une aisance matérielle car l’ascenseur social était à leur porte aussi en panne que ceux qui desservaient leurs « cages d’escalier » dans leurs tours « clapiers » en périphérie des cités. Pour redonner du sens à leurs vies certains sont attirés par les sirènes d’une religion qui les cadrent, les endoctrinent, les radicalisent et les utilisent à leurs fins néfastes.

Il semble donc que le terrorisme ait un lien avec l’immigration mais pas immédiatement et non pas lié à la religion que ces immigrés pratiquent mais surtout lié
- au « no future » que l’absence d’intégration proposée qui est sous-tendue et au sens que peut avoir leurs vies dans ces actions. (en aucun cas je ne propose une justification à des actes aveugles et odieux : comprendre ne veut en aucun cas absoudre mais pour pouvoir lutter il nous faut observer les faits et leurs causalités - de formation médicale nous avons tendance à toujours observer, déduire, émettre des hypothèses avant d’énoncer une thérapeutique en se méfiant des conclusions hâtives et faciles)
- surement aussi à la non explication de la place de la laïcité dans notre pays, aux différences culturelles brutales auxquelles sont confrontés sans «période tampon » les immigrants, à l’absence d’empathie qui entraîne le repli
- à la nature surement de la religion musulmane qui permet des « dérives radicalisées et des discours extrêmes » par des états théocratiques dont je ne saurais dire si ce fait vient de la croyance elle-même ou des croyants qui la pratiquent. Personnellement étant peu sensible aux croyances (certains disent même qu’il me manque une case : la case croyance dans ma fonction cérébrale… mais ça c’est un autre débat…)

Au plaisir de vous lire, de me voir contredire, tout en espérant que vous resterez courtois et dans une démarche cognitive et non instinctuelle. Il est évident que cet essai est partiel, partial qu’il existe surement une bibliographie sur le sujet, à vous de la transmettre, bien cordialement.

P.S. Comme je montrais mon texte à un proche, plein de bon sens, il me fait la réflexion suivante : « C’est simple on veut des immigrés gentils, polis, compétents qui souhaitent s’intégrer et vivre heureux sans histoire avec une famille, du travail, un toit, et la liberté. Et eux ils veulent un pays gentil, poli qui emploient leurs compétences pour s’intégrer et vivre heureux sans histoire avec une famille, un travail, un toit et la liberté. Pourquoi c’est si dur d’avoir un rapport gagnant-gagnant ? Il me semble qu’il existe un mot : la PEUR ! (le maître des maux)
PatrickB
PatrickB

Messages : 181
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Immigration, Religions, Terrorisme Empty une réponse : un contrat ?

Message  PatrickB le Mar 8 Oct - 14:32

Une réponse : un contrat ?

Pourquoi n’existerait-il pas un contrat entre l’immigré et l’Etat ? Bien sûr on peut aussi pour « protéger » l’immigré faire participer toutes les associations de défense et leurs bataillons d’avocats pour rédiger un contrat type permettant de ne pas les « léser », s’appuyer sur d’autres pays et ce qu’il s’y fait « Canada, Angleterre, Suède, Norvège, Hollande, etc… », soyons de nouveau ce pays de Lumière, allons plus loin que nos prédécesseurs qui lors de la Révolution n’ont pas promulgué de façon assez éclatante l’abolition de l’esclavage et consacré l’égalité de l’homme et de la femme. Par l’Etat il peut aussi être représenté par des corps constitués ou tout autre représentant (n’étant pas juriste je n’ai pas les compétences pour construire un tel acte, mais comme tout citoyen j’ai l’imagination pour le proposer).
Bien sûr dans ce contrat doit figurer les droits et les devoirs de chacun et les conséquences en cas de rupture avec les recours « humains » pour contester les décisions.
Mobilisez-vous pour inventer des alternatives réfléchies à proposer à nos instincts et entraînons nous à les « tenir en laisse ». Ce sont des puissants moteurs mais ne laissons pas la machine dominer l’Homme.
PatrickB
PatrickB

Messages : 181
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum