Billet d'humeur : Le voile (islam) : doit-on se voiler la face ?

Aller en bas

Billet d'humeur : Le voile (islam) : doit-on se voiler la face ? Empty Billet d'humeur : Le voile (islam) : doit-on se voiler la face ?

Message  PatrickB le Jeu 17 Oct - 11:02

Le voile (islam) : doit-on se voiler la face ?
En ce moment la discussion de nouveau se porte sur le voile et l’islam. Comment se comporter dans cette interrogation ?
Pour notre part, faisant partie d’une ancienne génération où mon enfance s’est déroulée à la campagne et dont l’environnement comportait de nombreuses fermières qui faisaient la traite à la main et participaient aux travaux des champs, beaucoup portaient un foulard durant la journée car cela leur rendait la vie plus facile : pas de salissures lorsqu’elles appuyaient le front sur les bêtes, pas de cheveux volants avec de la paille ou du foin qui se prenaient dedans et lors de la messe dominicale beaucoup portaient un voile dans l’église.
Donc le fichu en soi comme moyen d’habillement pas de problème. Si par contre le fouloir est porté ostensiblement comme moyen de différenciation et peut être en tant qu’instrument provocateur là effectivement il peut heurter et influer des comportements hostiles.
Par contre une maman qui participe à une sortie scolaire et qui souhaite apporter son concours et s’intégrer à la vie de son enfant, si le port du fichu reste discret (tout en remplissant son office « religieux ») cela ne me heurte pas et permet de découvrir la diversité.
N’oublions pas la devise de notre république : Liberté, Égalité, Fraternité
La Liberté : ici se vêtir comme l’on veut (tout en respectant la loi)
L’Égalité : tous les citoyens sont égaux (il n’y pas de plus Français que d’autres, il y a égalité homme – femme = le voile n’est pas un instrument de soumission)
Fraternité : C’est vrai qu’avec la réduction des fratries, la dispersion des familles cette notion de fraternité n’a plus la puissance du sens qu’elle pouvait, peut-être, avoir à son origine. On parle plus volontiers de Solidarité, Entraide, Compassion, Empathie que le mot Fraternité renferme en un seul bloc
Bref voilà mon humble avis pas de stigmatisation, pas d’ostracisme, pas de provocation. Vivons dans un monde plus serein nous avons plus en commun : le sort de notre planète que de nous diviser et nous faire la guerre. Ne laissons pas nos instincts nous mener (comme certains chefs d’État) mais faisons fonctionner nos intelligences en commun. En nous séparant, tous ces « petits chefs » s’accaparent le pouvoir, l’argent et disséminent leurs mauvaises graines…
On voit aussi le rôle des Religions comme instrument de pouvoir et d’asservissement. C’est vrai qu’Elles ont un rôle dans la « paix sociale » qu’Elles procurent en permettant le respect des règles et d’une certaine morale. Mais dans notre pays laïque si elles redeviennent « attractives » et « donnant du sens à la vie » n’est-ce pas parce notre état de droit se voit de moins en moins respecter par nos élites (gouvernantes et économiques). Il importe que notre élite intellectuelle diffuse les idées et les stratégies pour permettre à l’éducation nationale d’être plus qu’une instruction nationale, c’est-à-dire apprendre à « être et se conduire avec un savoir » et non « apprendre à gagner et rendre envieux avec un savoir ». Savoir donne des devoirs : le partager, non des droits : amasser. Sinon la religion s’accapare du pouvoir de « droit divin » et là plus de débat possible, c’est la théocratie et la fin de la démocratie. Donc être démocrate à un coût : le partage, la tolérance et surtout l'intelligence. Vaste débat, au plaisir de vous lire.
PatrickB
PatrickB

Messages : 181
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Billet d'humeur : Le voile (islam) : doit-on se voiler la face ? Empty Re: Billet d'humeur : Le voile (islam) : doit-on se voiler la face ?

Message  MurielB le Jeu 17 Oct - 11:43

Bonjour à tous
En tant que femme, j'aurais tendance à considérer le voile islamique comme symbole de la soumission de la femme par l'homme. Ne vivons nous pas dans un monde où le féminin vient tout juste de s'affirmer et avec tant de difficultés ? (Je pense au courage des suffragettes) et pourtant bien souvent c'est encore la force qui l'emporte, bien souvent le salaire des femmes est inférieur à celui de l'homme, bien souvent la maternité reste un frein pour se réaliser dans la vie professionnelle. A l'aube de l'année 2020 les églises restent machistes et l'immigration accueille des personnes enfermées dans un mode de pensée qui ne valorise pas les femmes et les valeurs qu'elles véhiculent : Douceur, empathie, compréhension si importantes pour le monde de demain. 
Passionnée par la PHILOSOPHIE des cafés polyglottes, je suis très attachée à l'énergie que dégage l'amitié interculturelle mais reste sceptique sur l'autorisation du port du voile islamique dont je n'aime pas le sens. Je sais que certaines femmes resteront chez elles plutôt que de fréquenter, tête découverte un lieu publique et cela me désole car cet enfermement va les couper du monde et sera préjudiciable pour elles. Que faire ? Merci de m'éclairer par vos sages conseils. 

_________________
France Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère (en Message Privé). Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer  :-) 
Pour n'importe quelle  question =>muriel.bercez@gmail.com
Pour connaitre le mode d'emploi=>PRESENTATION
You Don't speak French              =>Gb,De, Esp, It 
MurielB
MurielB
Admin

Messages : 14724
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Revenir en haut Aller en bas

Billet d'humeur : Le voile (islam) : doit-on se voiler la face ? Empty Re: Billet d'humeur : Le voile (islam) : doit-on se voiler la face ?

Message  Remy le Sam 19 Oct - 2:30

Bonjour à tous,

A ma connaissance, les femmes musulmanes, dans nombre de pays du monde, portent un simple voile en public, et non un voile islamique noir et revendicatif. Il est patent que ce dernier est un symbole politique, un signe de contestation.

Dans les années 80, les femmes musulmanes vivant en France portaient un simple voile. Et encore, pas toujours. J'ai vécu deux ans dans une cité sensible à cette époque, quand j'étais étudiant, alors je peux en témoigner...Comment en est-on arrivé là ?

Comment agir, désormais ?


Remy

Messages : 1941
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Revenir en haut Aller en bas

Billet d'humeur : Le voile (islam) : doit-on se voiler la face ? Empty Réponse à Remy sur le voile...

Message  PatrickB le Sam 19 Oct - 16:29

Tout ce que tu dis me parle. En effet il y a une vingtaine d'années en consultations les mamans de confession musulmane venaient avec un voile important (couvrant le front, les oreilles, le cou) puis après quelques temps un voile plus discret et pour certaines (les plus jeunes) une casquette. Il y a une petite dizaine d'années la tendance s'est inversée celles qui venaient découvertes, avaient tendance à se voiler de nouveau. Bien évidemment je ne leur ai jamais demandé la raison de ce changement : recherche d'identité face à un rejet ? Incitation financière à le faire ? Conséquence d'une radicalisation des différents partis (pour pouvoir rejeter l'autre on l'incite à se radicaliser ce qui permet de mieux le combattre en l'excluant par le besoin de s'affirmer en niant son identité et ses revendications) ? J'ai lu récemment un article sur le témoignage d'une laïque disant que nous étions trop "tolérant" par rapport à la religion musulmane tandis que nous n'avions pris aucune forme pour exclure l'emprise catholique de notre environnement politique. C'est vrai mais c'est extrêmement violent. Face aux religions doit-on avoir une attitude intolérante? Qu'est-ce qui motive cette démarche ? La peur de disparaître ? Cela nous entraîne dans la "théorie de la guerre des civilisations" où nous serions amenés à décliner parce que nous n'aurions pas assez d' "ardeur guerrière". Personnellement je pense que "les civilisations" disparaissent parce qu'elles deviennent moins inventives, moins laborieuses, que la facilité d'y vivre ni incite plus les individus qui la composent à "aller de l'avant", à s'instruire, à innover, bref à lutter non contre l'autre mais contre notre propre paresse, à choisir la "la loi du moindre effort". C'est ce dynamisme là que nous apporte les "immigrés" : ils incitent leurs enfants à travailler à s'instruire car ils imaginent pour eux des métiers valorisants : médecins, avocats, chercheurs, constructeurs. Heureusement qu'ils sont là pour "booster" notre génération à ne pas vivre de rentes ou de métiers commerciaux où parfois le seul "credo" et de tirer un maximum de profit de produits fabriqués par une main d'oeuvre exploitée (que ce soit dans des produits à bas couts ou même dans notre propre pays où nous voyons le nombre de paysans qui désespèrent de vendre le fruit de leur travail à un "juste prix" et qui sont obligés de faire toujours plus de rendement pour rembourser les prêts qu'on leur à octroyer en employant plus de produits phytosanitaires pas toujours excellent pour leur terroir et notre santé - cet exemple est simplement un cas de figure ici car il me tient à coeur de part mes attaches à des braves gens peuplant nos campagnes et de par mon "combat" pour une alimentation "bio", durable, locale permettant au foetus, au nourrisson, au jeune enfant, à l'enfant, l'adolescent puis à l'adulte de prévenir un grand nombre de maladies dites de civilisation tout en permettant des cultures vivrières dans les pays plus éloignés donc d'éviter une immigration trop massive issue de guerres, de réchauffement climatique, de malnutrition, etc...). Mais là je m'éloigne du sujet en soulevant le voile...
PatrickB
PatrickB

Messages : 181
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum