Café polyglotte sur le net (Language forum)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Billet d’humeur : réponse à un lecteur du forum

Aller en bas

Billet d’humeur : réponse à un lecteur du forum  Empty Billet d’humeur : réponse à un lecteur du forum

Message  PatrickB le Jeu 9 Jan - 21:12

Bonjour,
Muriel me demande de te répondre à tes questions :
1) risque d’évolution d’un système de retraite par répartition à un système de retraite par capitalisation
2) problème de l’appauvrissement des états au profit de la finance internationale qui engrange des bénéfices.

Sur le problème des retraites quelle est la priorité ?
Les points où tout le monde me semble d’accord.
Dans nos pays où la justice sociale est importante et où la solidarité est une préoccupation, il faut assurer une retraite décente pour tous.
Les points d’achoppements :
- comment les financer sans « plomber » l’économie avec le risque de délocalisation et de chômage ?
- comment les financer sans « impacter » le pouvoir d’achat des actifs, des plus jeunes, période où ils ont besoin d’acheter leur logement, pouvoir le meubler, assurer l’éducation et les loisirs de leur progéniture, bref comment ne pas « charger la bête qui tire la charrue » ?
- comment financer la protection sociale de nos pays en plus des retraites sans tomber dans la spirale : toujours plus de croissance en épuisant nos ressources et en polluant de plus en plus alors que le réchauffement climatique et la disparition de notre espèce n’est plus une hypothèse farfelue ?

Dès l’instant où l’on pose les questions sans crainte de polémique, on voit que le deuxième volet de notre interrogation devient un élément majeur des réponses à fournir. En effet, face au réchauffement climatique et aux enjeux écologiques, la réponse ne peut être que politique (au sens organisation de la société). Mais actuellement les politiques ont de plus en plus laissé la place à la finance internationale qui dirige tout. Pourquoi donc ?
En partie parce que dans nos démocraties « éclairées » le système d’élection est très dépendant de la richesse dont on dispose pour se faire élire. Des études sérieuses ont montré le prix d’une voix dans notre système électoral, incroyable !
Donc les candidats « passent des accords » avec des financiers avec en retour des difficultés à mener une politique indépendante des pouvoirs, des financeurs voire des chantages plus ou moins avouables.

Serions-nous donc condamnés ?
Heureusement de plus en plus de citoyens se rendent compte que le modèle de croissance au-delà de l’exploitation des ressources de notre planète se base aussi sur l’exploitation des individus.
Heureusement nous vivons dans un monde interconnecté où l’information est impossible à « brider » (elle peut tout simplement être noyée dans une masse de « fake news ») et cela nous permet d’être citoyen du monde et de partager nos expériences pour se sortir de ce schéma. On voit de plus en plus de réalisations, d’ouvrages nous montrer d’autres voies que les anciennes. C’est une évolution : la prise de conscience et la mise en commun des intelligences collectivement en dehors des états, des systèmes institutionnels sont le creuset d’où surgiront les solutions

Nous sentons les réticences des états et des systèmes institutionnels face à ce mouvement. Leur parade : le nationalisme. C’est une vieille recette mais malheureusement elle peut fonctionner. Elle permet de diviser les « masses laborieuses »les 90% de la population qui ne possèdent que les 10% des richesses mondiales. On voit la montée des nationalismes n’est que la manipulation permettant de « distraire » les gens des vrais problèmes et des vraies solutions. Elles permettent une « relance économique » par l’investissement dans les « complexes militaro-industriels ». Elle sanctuarise des territoires pour permettre à « une élite » d’échapper aux catastrophes. Si elle pouvait, elle réduirait la population mondiale par des épidémies, des guerres, des famines en subventionnant des chercheurs fous, des dictateurs illuminés, des cultures non vivrières. Mais est-ce seulement une crainte ou n’est-ce-t-il pas déjà en cours ?

Tu vois, tu n’es pas seul à te poser toutes ces questions. Mais il ne faudrait pas tomber dans une lutte des classes, c’est un piège facile : rejeter l’autre. Au contraire, nous devons avoir de l’empathie pour tous ceux qui vivent différemment de nous, qui prient différemment de nous. Seuls nous n’arriverons à rien sinon à nous auto détruire. En s’unissant et en respectant nos différences nous réussirons.

Que désire chaque être humain normalement ? : La santé, la prospérité, le bonheur. Tout cela dans la paix et la joie. Et si on commençait par nous-même ? : vivre en paix et avec bonne humeur ça c’est une bonne résolution pour 2020. Allez chiche on essaye !
PatrickB
PatrickB

Messages : 211
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Billet d’humeur : réponse à un lecteur du forum  Empty Re: Billet d’humeur : réponse à un lecteur du forum

Message  Teilhard le Sam 11 Jan - 14:07

Bonjour merci de ce billet.Finalement je suis assez d’accord avec toi. Bonne année et santé à tous je vous embrasse Jean-Luc
Teilhard
Teilhard

Messages : 59
Lieu : Sans (Lille)
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, Es

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum