Café polyglotte sur le net (Language forum)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

billet d'humeur : de trouver dans un polar comment lever des impôts...

Aller en bas

billet d'humeur : de trouver dans un polar comment lever des impôts... Empty billet d'humeur : de trouver dans un polar comment lever des impôts...

Message  PatrickB le Jeu 23 Jan - 16:59

tiré du livre de Steeve Berry "le complot Malone"

"le problème auquel fait face l'État est de fixer des taux d'imposition qui rapportent le maximum au Trésor sans peser trop sur les contribuables et les entreprises. Une politique fiscale saine doit tenir compte de trois facteurs :
- elle doit assurer un revenu suffisant à l'Etat,
- alléger dans la mesure du possible le poids des taxes pour les plus fragiles,
l- ever les entraves susceptible de ralentir le développement continue e régulier du commerce et de l'industrie dont dépend en dernière analyse une si grande part de notre richesse.

De plus un régime fiscal durable doit être établi, non pas pour les deux ou trois années à venir ou en fonction de son impact sur telle ou telle catégorie de contribuables , mais en tenant compte des perpectives à long terme et de ses conséquences sur la prospérité du pays dans son ensemble.
Telles sont les règles qui régissent la politique fiscale du Trésor, et toute modification en matière d'impôts qui passerait outre ces principes fondamentaux ne saurait être qu'un expédient qui devrait tôt ou tard être remplacé par un système reposant sur des critères économiques et non politiciens.
Rien n'empêche d'aborder la questionne l'impôt d'un point de vue apolitique et purement entrepreneurial. Une révision fiscale ne doit jamais être le jouet d'une politique de parti ou de classe; elle doit être conduite par des hommes ayant une connaissance approfondie du sujet dans sa globalité et aptes de ce fait à recommander des choix qui, à terme, se révèleront bénéfiques pour la nation.
Je n'ai jamais considéré l'impôt comme un moyen de récompenser telle catégorie de contribuables ou d'en punir une autre. Si une telle approche devrait un jour prévaloir en matières de gouvernement, les traditions de liberté, justice et d'égalité des chances qui font la singularité de notre civilisation américaine (ici on pourrait remplacer par Liberté, Egalité, Fraternité et ensuite par République Française Note du Rédacteur) disparaitraient au profit d'un régime de classes, avec tous les maux que cela implique.
L'homme qui cherche à entretenir les préjugés et la haine de classe rend un bien mauvais service à l'Amérique. Tenter d'influer sur les choix législatifs en dressant une catégorie de contribuables contre une autre, c'est faire preuve d'une totale méconnaissance des principes d'équité sur lesquels notre pays a été fondé."
je trouve ce texte particulièrement d'actualité au moment où les revendications catégorielles se font nombreuses et où les politiques deviennent démagogues. Tout renoncement du bien collectif au bien individuel débouche sur l'inégalité et nous pousse dans les bras de populistes peu soucieux de démocratie mais porteur de haine... En ce jour n'oublions pas ce qu'elle engendre : la Shoah.
PatrickB
PatrickB

Messages : 219
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum