Café polyglotte sur le net (Language forum)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Que nous dit cette guerre en Ukraine ? (réflexions d'une insomnie)

Aller en bas

Que nous dit cette guerre en Ukraine ? (réflexions d'une insomnie) Empty Que nous dit cette guerre en Ukraine ? (réflexions d'une insomnie)

Message  PatrickB Mer 16 Mar - 10:45

Éveillé par une insomnie, ma tête se remplit de questions. Que nous dit cette guerre en Ukraine ? À titre personnel ? À titre collectif ? À titre émotionnel ? À titre intellectuel ? À titre sociétal ? À titre Humanitaire (pas l’aide, notre devenir) ?
D’abord une opposition entre un « État démocratique » et un « État nation ». Dans un état démocratique les éléments qui le composent sont des « êtres sujets ». Dans un « état nation » les éléments qui le composent sont des « êtres objets ». Ces deux états sont soumis aux mêmes règles existentielles que tout autre élément : la loi du temps : naître, exister, mourir. Comme toute création « humaine » il aspire à l’immortalité : « au temps suspend ton vol et vous heures propices suspendez votre cours »…
Dans le cadre d’un « état nation » sa matérialisation c’est l’ « Empire » avec pour quêtes c’elle d’être et d’avoir. Donc étendre son territoire et sa richesse (désir d’hégémonie). Les individus ne comptent pas ce sont des objets : « de la chair à canons ». Par contre pour son dirigeant il y la recherche de l’immortalité par le passage à la postérité de celui qui a réussi à bâtir cette empire (avec bien évidemment celle d’être et d’avoir).
Dans le cadre d’un « état nation », ces valeurs : immortalité, être, avoir sont reportés sur les sujets. À eux de les « acquérir ». L’immortalité par leur réalisation : réalisations artistiques, performances sportives, découvertes technologiques, productions intellectuelles (raisonnements philosophiques, scientifiques, toutes productions « cérébrales »…). L’avoir par l’accumulation de richesses, le plus possibles et bien au-delà du raisonnable (le royaume du striatum)… L’être par la réalisation du soi : méditation, gestion de sa personnalité, « la saison des gourous », de la pensée magique, de la « quête d’adrénaline », etc. Avec pour les dirigeants le même espoir passer à la postérité par ses réalisations : l’idée de La France (Le Gaullisme), La pyramide du Louvre, La bibliothèque national, Le musée des Arts Premiers, etc… (chacun s’y reconnaîtra)
Nous le voyons tout ceci dans un même paradigme « le capitalisme ». C’est à dire l’accumulation de profits individuels pour les sujets dans « un état démocratique » au mépris de ceux qui n’ont rien (si tu ne possèdes pas tu n’es rien). L’accumulation des richesses centralisées dans une « entité nationale » dans l’autre cas au mépris de ses sujets qui ne sont qu’objets. C’est l’avoir qui définit l’être dans les deux systèmes de gouvernance.
Et pourtant il semble que notre survie humanitaire dépende plus d’un autre paradigme : la « gestion de notre terre » pour le bien collectif, loin de tous les égos individuels ou étatiques. N’est-il pas venu le temps de dire : « le XXI ème siècle sera spirituel ou ne sera pas ». Par spirituel j’entends « production de notre raisonnement » par forcément religieux quoique certains écrivent : « et l’homme créa le(s) Dieu(s) », à moins qu’ « Il » ne soit ? (Vaste sujet)
Car tout bien réfléchi : c’est la crise écologique qui a engendré la pandémie du Covid. C’est la crise écologique qui engendre cette crise énergétique. C’est la crise écologique qui engendre cette course des états aux ressources alimentaires, minières etc… C’est la crise écologique qui engendre la diminution des « terres vivables » et les migrations… C’est la crise écologique qui engendre les conflits…
Voilà pour moi les questions que pose cette guerre avec une idée centrale : à qui appartient cette terre ? Les plus sages diront à personne : elle n’est qu’en prêt pour les générations futures. Il est temps d’être moins « égoïstes ».
- sommes-nous assez sots pour ne pas voir que ces pauvres Ukrainiens ne sont que des objets convoités par un état nation dirigé par un psychopathe qui déjà dans son fonctionnement transforme l’être humain en objet ? (Peut être que ce type d’état sélectionne ce type de dirigeant ?).
- sommes-nous assez sots pour ne pas voir que ces pauvres Ukrainiens ne sont que des objets que le système financier des « états démocratiques » transforme en « chair à canons » pour relancer une économie et enrichir une fraction tout en épuisant des ressources inutilement. Peut-être que ce type d’état démocratique de type « capitaliste » sélectionne aussi des dirigeants dévoués à l’économie….

Et tout cela en nous détournant du vrai problème : notre avenir à tous ce n’est pas d’avoir mais d’être. Personne ne devient immortel, il est temps d’être humble. « Mr Poutine voulez-vous passer à la postérité comme l’équivalent de Staline, d’Hitler ». Mrs les supers Riches aurez-vous l’éternité pour contempler le nombre de zéro sur vos lignes de compte.
Et nous ? Pourrons-nous encore exister si nous laissons le monde se réchauffer ? Que faire ? Ouf ! je me suis rendormi...
PatrickB
PatrickB

Messages : 450
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum