Selon un scientifique, les poissons auraient des accents régionaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Selon un scientifique, les poissons auraient des accents régionaux

Message  Remy le Mer 9 Nov - 3:14

Les poissons pourraient eux aussi avoir des accents régionaux et même communiquer différemment en fonction des régions du monde, selon des scientifiques anglais de l'université d'Exeter.

Grâce à des instruments d'écoute sous-marine le professeur Steve Simpson, professeur de marine biologique et spécialiste de l'impact du changement climatique sur la faune sous-marine, a pu écouter les vocalisations des poissons et a identifié des différences entre les sons émis par des carpes d'Amérique et d'Europe. La carpe américaine fait ainsi "un bop bop bop haché et battant" tandis que la carpe européenne fait de "profonds grondements".

Les scientifiques cherchent à savoir si les poissons émettant des sons, tels que les carpes et les églefins, vivant dans différentes zones de Grande-Bretagne différentes, pourraient avoir des accents "régionaux". Ces derniers se rassemblent dans les mêmes zones de reproduction de générations en générations et, pour le professeur et son équipe, ils pourraient communiquer entre eux durant ces périodes de reproduction.

Les recherches du professeur Simpson s'intéressent particulièrement à l'impact de la pollution sonore sur les poissons : ils pourraient être stressés par le bruit, prenant de mauvaises décisions lorsqu'ils doivent se nourrir ou se retrouvant face à des prédateurs. Le développement des bébés poissons serait également affecté par les atmosphères bruyantes.
La pollution sonore pourrait perturber la reproduction des poissons

Selon le Guardian, les scientifiques "tentent de découvrir si les carpes des Cornouailles, qui remontent vers le nord en raison du changement climatique, seront capables de comprendre les accents de leurs congénères.

Et ce, notamment pour les raisons de reproduction. "Les experts pensent que les poissons, qui émettent des sons avec leurs vessies natatoires pour attirer leurs partenaires, pourraient avoir des accents régionaux, et si les mâles ne peuvent pas 'papoter' avec les femelles qui parlent un dialecte différent, leur capacité à se reproduire pourrait s'en trouver menacée", note le quotidien britannique.

Le professeur Simpson craint que la pollution sonore causée par la construction marine et les bateaux affecte les capacités des poissons à attirer des partenaires, là où les comportements vocaux sont la pierre angulaire d'une reproduction réussie.

"L'eau de mer est des centaines de fois plus dense que l'air, donc les sons sous-marins voyagent beaucoup plus facilement et beaucoup plus loin. Nous avons trouvé que les poissons des barrières de corail sont sensibles à la pollution sonore, mais nous devons encore en étudier les effets dans nos eaux, qui font partie des zones de pêche les plus fréquentées au monde", explique-t-il.

"Les poissons produisent des sons variés, parfois en utilisant leurs vessies natatoires pour émettre des tambourinements et des grondements, afin d'établir des territoires, donner l'alarme ou attaquer des congénères. Dans les endroits bruyants , le 'bavardage' essentiel à leur société est noyé", note également le professeur Simpson.

Selon lui, "si nous donnons de l'importance à nos poissons - et notamment à notre dîner du vendre soir - nous devons comprendre" ces problématiques. Il propose une réduction de la pollution sonore, notamment en utilisant certains bateaux moins bruyants, ou en naviguant dans certaines zones à des heures précises.

Remy

Messages : 1498
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum