Café polyglotte sur le net (Language forum)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Naissance de l'alphabet

2 participants

Aller en bas

Naissance de l'alphabet Empty Naissance de l'alphabet

Message  gerardM Mer 19 Jan - 22:54

Bonsoir à tous,

J'espère que, comme moi, vous trouverez intéressantes ces lignes qui racontent comment notre alphabet s'est formé, avec la "collaboration" de plusieurs peuples (je veux dire que chacun a amélioré le système précédent).

L'alphabet tel que nous le connaissons dans les pays occidentaux est l'aboutissement d'un long processus.

Parlant d'alphabet, je ne veux pas signifier nos signes latins par opposition aux caractères grecs ou cyriliques mais une écriture lettre par lettre avec des consonnes et des voyelles, complètement différente du chinois ou du japonais, différente des écritures arabes.


Pour aboutir à notre alphabet romain, le système d'écriture a été perfectionné au fil du temps, par plusieurs peuples qui sont, dans l'ordre : les Sumériens, Phéniciens, Grecs, Etrusques et Romains.


La communication se faisait initialement de manière verbale ou gestuelle. L'écriture est arrivée pour des histoires de "comptabilité" (pour compter les animaux) ou pour préciser les choses à un interlocateur semblant ne pas connaître le mot. Rien de tel en ce cas que de faire un petit dessin et là est née l'écriture de type idéographique.
Vu le manque de places à l'école des beaux arts de l'époque LOL, après un beau dessin fidèle sont arrivés des signes symboliques tels qu'un triangle pointe en bas pour représenter une femme (cherchez ce que ça représente) ou une ligne horizontale ondulée (en zigzag) pour figurer l'eau ; de même, nul besoin d'un dessin précis pour parler d'un oiseau volant dans le ciel.
En -3.000 ans av.JC, telle était l'écriture sumérienne archaique.
Une caractéristique de ces idéogrammes est que les interlocuteurs comprennent même s'ils ne parlent pas la même langue, si ses mots ne sont pas les mêmes. C'est ainsi que tous les Chinois ont des idéogrammes et se comprennent bien que les mots du cantonais ne soient pas les mots du mandarin.
Notez dans nos gares et nos aéroports, des signes qui permettent de s'adresser de manière simple aux étrangers : le point de rencontre, les toilettes, une cabine téléphonique, etc. avec l'internationalisation des échanges, il y a un retour aux pictogrammes ! ;-)
Le dessin correspond à un mot complet et parfois également à l'action qui en résulte.

Bien difficile et long d'avoir un dessin par objet et l'étape suivante a correspondu à une sorte de rébus où plusieurs dessins correspondent à un mot. C'est le type d'écriture qu'avaient les Egyptiens avec leurs hiéroglyphes.

Les Phéniciens, commerçants et navigateurs vivant dans la région du Liban actuel avaient, eux, une écriture syllabique. Un signe par son (consonne + voyelle).
Les phéniciens avaient aussi un syllabaire : liste de mots de base. La deuxième ligne de ce syllabaire correspondait au mot "bét" qui signifiait "maison" mais qui était utilisé pour les sons b en général. Il faut savoir que les langues sémitiques sont basées sur les consonnes et que les ba bi bu... sont des variantes précisant le temps, la personne, le genre, le nombre... un tout petit signe complétant le bét indique ces altérations/variantes.
L'écriture arabe est de ce type.

La langue grecque nécessitait une place plus grande donnée aux voyelles.
C'est au Ier millénaire av.JC que les Grecs ont pris comme point de départ le syllabaire phénicien pour bâtir leur alphabet. En ont été écartées des syllabes qui ne servaient pas au Grec, y ont été ajoutés des sons, des lettres que les Phéniciens n'utilisaient pas, etc.
Par exemple, la première syllabe phénicienne était "alep" que les Grecs ont remplacée pour y caser leur première voyelle : A (alpha).
Il faut bien voir tout l'intérêt : l'association d'un nombre relativement limité de consonnes et de voyelles (lettres) permet d'écrire tous les mots de la langue et le système était donc particulièrement économe (demandez à un étudiant en chinois qui a un très grand nombre d'idéogrammes).
Au final, les 22 signes phéniciens ont abouti à une série de 27 lettres grecques (dont 3 non utilisées) après ajout de 5 lettres.
L'alphabet Grec s'est stabilisé vers le 8e siècle av.JC.
C'est au 1er millénaire av.JC que les Etrusques, peuple vivant au centre de l'Italie (Toscane), ont commencé à transformer l'alphabet grec pour l'adapter à leur langue.
Les Romains ont, eux aussi, repris les alphabets étrusque et grec pour mettre en place le leur et ses 23 lettres (abandon de 7 lettres grecques, ajout de 3 lettres ; thêta, phi et xhi ont été notés th, ph et ch)... l'Italien actuel ne comporte que 23 lettres !!! Le J (variante du I) et le U (variante du V) ont été ajoutés au Français au 16ème siècle (vous souvenez-vous des U notés V sur les inscriptions latines de nos monuments ?). W a été ajouté au 19ème siècle.


Ainsi, ce type d'écriture des mots, avec ses signes élémentaires, mis en place par les Grecs, l'a été il y a 3 millénaires et tient toujours : jolie longévité ! Il est toujours adapté aux besoins de nos organisations et technologies très sophistiquées.
Il est amusant de voir que les rébus et charades (systèmes syllabiques) subsistent encore comme jeux. Il est intéressant de revoir l'utilisation de pictogrammes pour nos places internationales. La chose n'est pas surprenante car tout système a ses avantages et ses inconvénients et conserver le meilleur de chacun est sans doute une solution sage.


Au départ est la langage parlé. Un alphabet est un système graphique qui doit représenter l'ensemble des sons nécessaires, ni plus ni moins.
Lors de sa création, l'alphabet comportait tous les sons distinctifs de la langue.
Au cours des siècles, la langue et la manière de la prononcer ont évolué et des écarts sont apparus entre les besoins de sons et les possibilités de l'alphabet, il en est résulté les problèmes de l'orthographe (toute inadaptation d'un alphabet à une langue crée des problèmes : apparition de diphtongues puis de graphies compliquées - je pense par exemple au "ough" anglais qui premièrement comporte une graphie de 4 lettres, bien complexe et deuxièmement, correspond à de nombreux sons différents - à ma connaissance, ce problème est dû à l'écriture de mots d'origine scandinave avec un alphabet qui n'est pas scandinave) ! Wink mais ceci est un autre problème.

Pour des détails sur le passage de l'alphabet phénicien à l'alphabet grec puis à l'alphabet latin, voir le billet de mon blog : Alphabets.
gerardM
gerardM

Messages : 32574
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Naissance de l'alphabet Empty Re: Naissance de l'alphabet

Message  MurielB Jeu 20 Jan - 17:23


Bonjour à tous
Comme je voulais répondre à Gérard car ce qu'il a écrit est vraiment très intéressant, J'ajouterais que certaines langues favorisent certains troubles comme la dyslexie
La dyslexie est un trouble spécifique de l'apprentissage de la lecture, liée à une difficulté particulière à identifier les lettres, les syllabes ou les mots qui se manifeste en l'absence de tout déficit visuel, auditif ou intellectuel et malgré une scolarisation normale=> définition de wikipédia
En Italie, il y a deux fois moins de dyslexiques qu'en Angleterre car c'est une langue régulière et tout se prononce
MurielB
MurielB
Admin

Messages : 16508
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Revenir en haut Aller en bas

Naissance de l'alphabet Empty Re: Naissance de l'alphabet

Message  gerardM Jeu 20 Jan - 17:40

Bonsoir Muriel,

Ce que tu écris là est fort intéressant ! Pourrais-tu en dire plus s'il te plaît ? Wink
D'accord pour l'italien : après l'exposé de quelques rares règles de base, la prononciation est ultra simple sauf la particuliarité du "gl" et l'accent tonique et on doit entendre nettement les consonnes doublées et toutes les lettres, etc.
Qu'en est-il de l'espagnol, de l'allemand qui pour moi, sont aussi des langues dont la prononciation est simple.

Qu'en est-il du Français, langue à l'orthographe difficile ?

Pour ce qui est de l'anglais, il ne me semble pas que les locuteurs soient très traumatisés par leur orthographe (ils font plein d'erreurs mais s'en moquent un peu), la prononciation est simple pour les natifs qui apprennent les règles et la panoplie de leurs sons dès les premières années de scolarité.
Il y a bien le "ough" qui m'a l'air de les tracasser car cette orthographe correspond à de très nombreux sons (je les avais répertoriés mais j'ai oublié le nombre de sons différents - presque 10 sons diff. pour a même orthographe me semble-t-il mais encore une fois, ça ne les traumatise pas outre mesure et il arrive aux Am. d'écrire tho, plow au lieu de though, plough).

~~ édition
Je crois que j'ai écrit à côté du sujet car je parle beaucoup d'orthographe alors que le problème est la lecture : la difficulté de reconnaissance d'un mot (que le lecteur connait et prononce sans problème) à partir de ses lettres.
gerardM
gerardM

Messages : 32574
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Naissance de l'alphabet Empty Re: Naissance de l'alphabet

Message  MurielB Ven 21 Jan - 9:52

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-dyslexie-et-les-langues-38209
Voici un lien que j'ai trouvé très intéressant
MurielB
MurielB
Admin

Messages : 16508
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Revenir en haut Aller en bas

Naissance de l'alphabet Empty Re: Naissance de l'alphabet

Message  gerardM Ven 21 Jan - 10:42

Merci Muriel, je vais parcourir ça ! Smile
gerardM
gerardM

Messages : 32574
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum