Café polyglotte sur le net (Language forum)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Billet d'humeur : Brexit "deal ou no deal"

Aller en bas

Billet d'humeur : Brexit "deal ou no deal" Empty Billet d'humeur : Brexit "deal ou no deal"

Message  PatrickB Dim 13 Déc - 13:49

El Brexit : deal ou no deal

En fait nous sommes racistes, égoïstes et bêtes. Ce ne sont pas les théocraties qui nous menacent mais nos propres défauts. Lorsque nous étions une théocratie (mais oui nous avons été un royaume de droit divin) au moins « l’Église » nous « forçait » à l’amour du prochain, à l’humilité, à la renonciation des biens terrestres. Elle n’avait pas que des vertus. Elle brimait l’intelligence et sa principale fonction était de nous rendre gouvernable et d’accepter le pouvoir et la richesse des nobles et de l’église nous le promettant nous pour l’au-delà. (Ici nous n’avons pas parlé de Foi ni de Dieu mais de religion)
Et nous nous sommes libérés de cette main mise au profit d’un autre dogme : Égalité, Liberté, Fraternité. (Il est vrai dans la violence et la terreur)
Quel rapport de tout cela avec le Brexit
Eh bien c’est simple nous sommes en train de nous quereller avec nos voisins, cousins, frères par défiance. Le gouvernement Anglais souhaite avoir accès au marché européen sans aucune contrainte et nous de refuser d’avoir à notre porte un pays qui pourrait pratiquer un libéralisme effréné pour s’enrichir (en pratiquant le dumping social). Nous ne nous faisons pas confiance et nous avons raison car si on peut se fier à des personnes peut-on avoir confiance en un gouvernement ? Il ne peut y avoir de rapports pays à pays que par des contrats : un état de droit. Avec des arbitrages et un « tribunal » indépendant. (Vaste programme). Peut-on le faire en quelques jours autour d’une table ? Cela paraît peu probable. Néanmoins on peut envisager une séparation sans deal pour voir et puis éventuellement soit pérenniser les choses en l’état, soit les amender, soit tout simplement se « remettre ensemble ». La France et L’Angleterre sont à l’exemple de ce couple d’acteurs célèbres Liz Taylor et Richard Burton (plusieurs séparations suivies de réconciliations) …

(Ici nous parlerons de l’Angleterre et de la France, peut-être est ce valable pour les autres pays ?)
Qu’est ce qui a fait notre richesse ? Pour une part c’est l’exploitation des autres nous clament nos colonies et « nos anciens » esclaves : la France et l’exploitation de l’Afrique et des territoires Ultra-marins, l’Angleterre et l’exploitation de l’Inde et de l’Indonésie (pour l’Espagne on peut citer l’Amérique du sud, pour les États-Unis on peut dire la conquête de l’Ouest de l’Amérique du Nord et la « Capitalisation » de l’Amérique latine). Nous le voyons depuis la nuit des temps chaque « civilisation » s’est créée au dépend d’autres peuples. Nous (et nous sommes encore peut-être) avons été racistes Nous (la France et l’Angleterre) apportions la « civilisation » à des sauvages au besoin en les massacrant avec des armes de destructions massives (mitrailleuses versus sagaies), en les asservissant (plantations – mines), et comble de comble en employant comme « chair à canons » pour nos conflits internes. Nous avons été cupides, égoïstes, malveillants. Qu’avons-nous laissé à ces pays : des gouvernements corrompus qui continuaient à exporter la richesse de leurs pays.
Que négocions nous actuellement ? L’économie, le profit par la course à l’exploitation des ressources (la pêche), par la course à la fabrication au moindre coût (dumping social, exploitation de ressources sans contraintes.
Nous sommes bêtes et nous sommes embarqués sur des navires qui prennent l’eau et nous notre plus grand souci c’est d’aller plus vite que l’autre bien que sachant que si nous ne nous arrêtons pas pour écoper nous coulerons tous. Ceci n’a plus aucun sens. Réclamer des zones de pêche parce que nous avons épuisé nos ressources est-ce raisonnable ? Est-ce vraiment indispensable de sacrifier nos acquis sociaux pour des profits immédiats ? Car c’est de ça qu’il est question. Produire des richesses pour les consommer encore plus. Car bien évidemment qu’arrivera-t’il si nous laissons l’Angleterre déréguler le marché. Des plus riches deviendront de plus en plus riches, richesses produites par des immigrés. L’Angleterre est-elle un pays d’égalité. Il faudrait confirmer mais 6% de la population possèderait plus de 50% des richesses. Non pour nous et pour eux nous ne pouvons pas faire de deal car ce serait laisser le pouvoir aux « tout pour ma pomme » et délaisser le peuple Anglais qui ne le mérite nullement. Laissons leur gouvernement s’enfermer dans cette logique et dès que nos « frères » (parce qu’ils font parties de notre famille) voudront nous rejoindre nous leur tendrons la main sans condition car c’est ça la famille : laisser partir pour essayer de se construire en lui donnant les autorisations de réussir sans chausses trappes et accueillir avec sérénité sans défiance et sans rancœur quand les frères et sœurs reviennent.

Profitons de ce « no-deal » pour construire enfin une véritable Europe des peuples dans une « union différenciante ». C’est à dire en respectant nos différences mais en adoptant une démarche globale vis à vis de l’environnement, des politiques sociales, fiscales, de défenses etc... Une vraie fédération Européenne pour le futur pouvant faire contrepoids aux différents blocs étrangers et en même temps ouverte à toutes les personnes qui veulent s’intégrer et participer à cette construction intelligente tout en invitant nos voisins Africains, Moyen Orientaux, Russes à participer à ce nouveau Monde. Ça c’est un vrai et beau challenge pas un deal de troc.
PatrickB
PatrickB

Messages : 309
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum