Café polyglotte sur le net (Language forum)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Billet d'humeur : Covid les interrogations ?

2 participants

Aller en bas

Billet d'humeur : Covid les interrogations ? Empty Billet d'humeur : Covid les interrogations ?

Message  PatrickB Dim 20 Déc - 10:54

Covid : les interrogations ?

On m’a transmis une « interview » (un entretien questions-réponses filmé) du Pr Montanier (découvreur du virus sida). On nous a demandé de le publier sur le forum. Il m’a paru difficile de mettre « in extenso » une vidéo de Youtube comme cela. En effet est-ce le rôle d’un forum d’être la « caisse de résonnance » d’un tiers ? Ou est-ce un lieu où l’on peut développer un raisonnement ? Au moment où je l’écris il me semble faire une métaphore entre forum et marché. Un marché on expose des marchandises, on bonimente, et on effectue une transaction, un troc. Un forum on expose des idées, on les met en valeur (bon) et on omet (inconsciemment je l’espère) les côtés obscurs (mentir par omission).
Cette introduction faite venant en aux propos du Pr Montanier. Dans ceux-ci j’ai retenu plusieurs interrogations :
- L’origine du virus covid : naturelle ? ou issu d’un laboratoire de « Yushan » ? Volontaire ou accidentel ?
- Morbidité (pouvoir de rendre malade) du covid lié à sa seule présence ou en association avec une bactérie ou un autre virus (co-mobirdité) ?
(Avec cette interrogation supplémentaire ici : thérapeutique uniquement antivirale ou thérapeutiques autres associées) (on retrouve ici les interrogations maladie = rencontre d’un agent pathogène + un malade ou d’un agent pathogène + une personne + un terrain + un environnement. Ce qui différencie l’approche d’un chercheur et d’un médecin, l’un traite un ensemble de données et tend à trouver « statistiquement » des éléments communs (la médecine des « data », l’autre traite un malade présentant une maladie c’est à dire un mal à dire quelque chose qui fait qui ne va pas comme il le voudrait.
- Vaccination à faire ou à ne pas faire ? Confiance ou pas confiance ?

Voilà l’exposé, et maintenant que répondre : d’abord que ma réponse n’est que la mienne et n’engage que moi. Que ce n’est qu’un avis à un moment donné. Que je ne détiens pas la vérité, mais ma seule vérité à cet instant, à cette observation, que surement elle est déjà changée. (Aspect quantique de la « vérité »)

Reprenons les faits un par un :

- Virus émergent sauvage ou virus émergent « trafiqué » ? Les deux explications semblent à mes yeux se valoir.1) Rencontre chauve-souris + pangolin + homme dans des conditions sanitaires désastreuses avec déforestation en toile de fond. 2) Recherche sur un vaccins pour le sida + création d’un virus vecteur (coronavirus) + passage en « atmosphère non confinée » + diffusion dans un marché animalier à connotation « concentrationnaire ». Pour ma part l’origine importe peu du moment qu’il n’y ait pas volonté intentionnelle de nuire car volonté intentionnelle de cacher il y a de la part des autorités chinoises. (Nous ne pouvons les juger n’avons-nous pas dans chacun de nos pays des faits que nous avons cachés : en France : les conséquences des essais nucléaires au Sahara, en Polynésie. Les actions de Papon pendant la guerre et la répression des manifestations pro algérienne etc... En Angleterre : le massacre des Boers et des Zoulous et leurs internements concentrationnaires, la fusillade des indiens dans un parc public aux issues fermées à l’aide d’une mitrailleuse et la remise de médaille à celui qui en a donné l’ordre. Ne parlons pas de l’Amérique, de l’Allemagne, du Vatican. Bref quel État n’a pas quelques squelettes dans son placard
Peut-être le séquençage de ce virus nous en donnera l’origine à l’avenir mais ce qui importe c’est qu’il nous donne le moyen de lutter : médicaments ou vaccinations sûrs.

Maladie Covid ? Pathogénicité seule ou en association avec d’autres facteurs ? Pour un médecin c’est important parce que ce fait implique des stratégies thérapeutiques. Ce que le terrain fait remonter c’est que : a) une antibiothérapie semble diminuer la morbidité b) certains « anti-auto immunitaires » (corticothérapie, plaquenil et autres anti-auto immunitaires mais plus chers) semblent diminuer la morbidité. Que l’on ne dispose pas de critères très précis sur la séquence dans lequel il faut les employer (quoique). Que l’on touche ici directement aux « Ego » de chercheurs, de soignants qui défendent leur « pré carré ». Nous laissons ici la liberté à chaque soignant et à chaque malade de pouvoir choisir sa thérapeutique dans le colloque singulier malade-médecin car c’est cette « médecine » à laquelle nous avons été formés et que nous avons essayé de pratiquer.

- Vaccin à faire ou pas ? Là le Pr Montanier répond clairement non pas celui à ARN messager.
Ses arguments se défendent : nous n’avons pas assez de recul pour juger des effets secondaires sur la première génération des vaccinés et surtout pas sur les effets secondaires sur les générations engendrés par les vaccinés. Il me semble énoncer un principe de précautions élémentaires : il ne faut pas que le remède soit pire que la maladie. Principe de médecine évident « primum non nocere ». C’est vrai que ce vaccin semble protéger de la maladie Covid à plus de 90%, c’est quand même un minimum pour un vaccin. Mais c’est vrai aussi que nous ne connaissons pas les effets secondaires dans le temps sur les vaccinés. Que nous ne connaissons pas les effets secondaires sur les générations futures des vaccinés. On nous dit qu’il ne modifie pas notre ADN c’est vrai mais on ne nous dit pas que nous ne transmettons pas que de l’ADN et que par des mécanismes d’épigénétique nous transmettons aussi héréditairement d’autres modifications chez nos descendants par des mécanismes impliquant les ARN messagers… Eh oui « that is the question » ?
Alors que faire ? Pour moi cela paraît simple : doivent être vaccinés (avec leurs consentements) des personnes ne donnant plus la vie (pas de risque de passage à la descendance). Doivent être vaccinés (avec leurs consentements) des personnes à risque de « mourir » prématurément à cause du covid et n’ayant pas une espérance de vie trop longue pour éviter les effets secondaires.
On voit se dégager une population de vieillards (n’ayons pas peur des mots), vivant dans des conditions de proximité les exposants de façon importante. On serait tenté de dire arrêtons de les mettre à l’écart pour nous donner l’illusion qu’on prend soin d’eux. Ce n’est pas parce qu’ils sont en EPHAD qu’ils meurent plus nos aînés. En Italie où le maintien à domicile est plus fréquent avec une « badante » la mortalité des aînés est semble-t-il identique mais je pense qu’ils sont plus heureux chez eux (moi du moins je le serais et préfère une courte et heureuse vie qu’une longue et malheureuse). Bref la vaccination est un choix personnel mais il faut au minimum en informer les personnes des conséquences et qu’elle soit utile. Personnellement je ne remets pas en question la vaccination qui nous a permis de nous libérer des fléaux épidémiques, ni les antibiotiques qui nous permettent chaque jour de sauver des vies mais pas n’importe comment, ni n’important quand.

Toutes ces réflexions pour vous dire « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».
PatrickB
PatrickB

Messages : 358
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Billet d'humeur : Covid les interrogations ? Empty Re: Billet d'humeur : Covid les interrogations ?

Message  Remy Lun 21 Déc - 7:03

Patrick, que penses-tu de la variante du virus qui sévit en Grande-Bretagne actuellement ? Les futurs vaccins pourront-ils nous protéger de cette mutation ?

Remy

Messages : 2535
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum