Café polyglotte sur le net (Language forum)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Enseignement : face à l'enseignant des élèves ou des enfants ?

Aller en bas

Enseignement : face à l'enseignant des élèves ou des enfants ? Empty Enseignement : face à l'enseignant des élèves ou des enfants ?

Message  PatrickB Ven 22 Jan - 10:39

Permettez-moi de publier ici deux courriers de lecteurs de mon quotidien "La Voix du Nord" qui m'ont bouleversé car ils abordent un sujet qui m'est cher "la souffrance de l'enfant" et sa rencontre aujourd'hui avec la révélation au grand jour des violences qui leur sont faites et bien sur peu sujettes à mon époque à enseignement.

La parole de l'enseignant
"FACE AUX ENFANTS
Professeur retraité depuis 10 ans, je vis mal, rétrospectivement, toutes ces années où j’ai côtoyé tant d’enfants sans jamais avoir pu repérer ceux qui étaient victimes d’inceste, de violences sexuelles ou de harcèlement. On n’en parlait pas et donc ça n’existait pas. De savoir que près de 10 % d’élèves sont concernés par ces violences fait froid dans le dos. Cela signifie que dans chacune de mes classes, il y avait statistiquement plusieurs enfants dans cette situation. Et pourtant j’en ai suivi des formations, mais le plus souvent sur des préoccupations d’ordre pédagogique du genre comment faire participer l’élève à l’oral, comment favoriser le travail en équipe. Ce qui devrait être une priorité – c’est-à-dire le bien-être d’un enfant – était hors sujet. Nos multiples réunions, conseils de classe, travaux sur projet… ne traitaient que de la réussite de l’élève avec, en parallèle, une infantilisation des enseignants à travers des inspections artificielles censées évaluer leur pertinence. Pendant plus de 40 ans je n’ai vu face à moi que des élèves, pas des enfants. Et pourtant il devait y avoir des signes mais nous n’avions pas les outils pour les déchiffrer. J’ai adoré mon métier et pourtant, aujourd’hui je ne suis plus bien sûr de l’avoir bien exercé…"
j. l. – erquinghem-lys

La parole d'une ex-enfant
"#METOOINCESTE
Merci au retraité enseignant d’Erquinghem-Lys pour son courrier, publié mercredi, qui m’est allé droit au cœur. Quand j’étais au collège, en quatrième, bonne élève, et que ma prof de français m’a demandé de l’attendre à la sortie du cours, mon sang s’est glacé. Elle avait vu et compris mon calvaire et m’a dit : « Il y a quelque chose qui ne va pas chez toi ? » Sa main tendue, je la vois encore. Mais il m’était impossible de lui raconter. Mon père m’avait dit que, si je parlais, il tuerait ma mère, moi puis mes frères et sœurs et je le croyais. J’ai donc répondu que tout allait bien et je me suis sauvée. Elle m’a fait coucou de loin et votre courrier m’a fait repenser à son geste. Il y a toujours un coucou possible. Il m’a fallu trente ans pour enfin pouvoir parler. J’ai aujourd’hui 70 ans, mes nuits sont toujours hantées de cauchemars. Je pense souvent à cette femme qui aurait pu m’aider. Mais je ne pouvais pas accepter son aide. J’étais sous emprise. Et vous, par votre courrier, vous pouvez libérer maintenant la parole d’enfants. Car votre courrier montre bien que vous avez bien vu des enfants et non pas que des élèves face à vous. Je vous remercie, vous pouvez être fier de vous."
c. f. – lambersart
PatrickB
PatrickB

Messages : 357
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum