La venus à la fourrure (Roman Polanski)

Aller en bas

La venus à la fourrure (Roman Polanski) Empty La venus à la fourrure (Roman Polanski)

Message  sirandane le Mer 4 Déc - 7:42

Emmanuelle Seigner, Mathieu Amalric
Dans  un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates. Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se prépare à partir lorsque Vanda surgit, véritable tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée.
On n’aime ou on n’aime pas. C’est du théâtre au cinéma avec l’avantage qu’on est tous au premier rang et encore mieux qu’au théâtre, il y a les gros plans.
L’adaptation du livre de Sacher-Masoch pour le théatre n’est qu’un prétexte pour mettre face à face des comédiens exceptionnels. Ils passent d’un personnage à un autre tellement rapidement qu’il faut s’accrocher pour les suivre. Emmanuelle Seigner est tour à tour une idiote vulgaire, inculte et une femme distinguée et mystérieuse. Amalric (étonnante la ressemblance avec Polanski des années 80) est prétentieux, sur de lui, et puis obsédé, ridicule, touchant. J’ai adoré !

sirandane

Messages : 21
Lieu : région parisienne
Langues : Fr (Langue maternelle),

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum