Reportage du journal "La voix du nord" au café polyglotte de calais ce 22 Avril

Aller en bas

Reportage du journal "La voix du nord" au café polyglotte de calais ce 22 Avril

Message  MurielB le Mar 22 Avr - 13:45

Bonjour à tous
Le journal “La voix du nord” vient faire un reportage au café polyglotte de calais ce jour à partir de 18 heures. Même si vous n’êtes jamais venus votre présence sera très utile et nous fera grand plaisir. Je vous remercie.
Café de Paris à Calais (72, rue Royale Calais) le mardi de 18h à 20h contact muriel.bercez@gmail.com ou 0689772682


Dernière édition par MurielB le Mer 23 Avr - 8:46, édité 1 fois

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13762
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reportage du journal "La voix du nord" au café polyglotte de calais ce 22 Avril

Message  MurielB le Mer 23 Avr - 8:41

Rebonjour à tous
Accueillir "La voix du Nord" au café polyglotte fut vraiment très sympa ! Merci d'être venus et d'avoir exprimé vos ressentis divers et varies. L'article paraitra le mardi  29 avril. et je l'insérerai, bien sûr, dans notre forum.

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13762
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reportage du journal "La voix du nord" au café polyglotte de calais ce 22 Avril

Message  MurielB le Mar 29 Avr - 14:15

Calais : quand le Café de Paris, tous les mardis, se métamorphose en tour de Babel
Par la rédaction pour La Voix du Nord, Publié le 28/04/2014
PAR CHLOÉ TISSERAND
Le premier étage du Café de Paris, le mardi soir, se transforme en carrefour des mondes et des langues. Anglais, Allemands, Espagnols... une trentaine d’étrangers participent au café polyglotte qui, depuis 2003, favorise l’amitié interculturelle.


A l'une des tables des Français et une Américaine (A droite) apprennent l'Allemand

« Bonjour darling ! » Georges Murray, 78 ans, salue avec humour Muriel Bercez qui est à l’initiative du café polyglotte à Calais. Il a quitté l’Angleterre, sa terre natale, pour vivre à Hervelinghen près de Wissant. « Je suis d’abord venu au café avec ma femme, originaire d’Australie et mon fils qui a vécu là-bas. C’était il y a dix ans. Ma femme avait une grande difficulté pour s’exprimer et s’est beaucoup améliorée à force de venir. Moi, le problème est que je ne sais pas où m’installer : je veux apprendre l’allemand mais j’ai une préférence pour l’italien ! » Muriel plante un drapeau représentant une nationalité au milieu de chaque table ronde. « Je fréquentais le café polyglotte de Lille, je trouvais ce concept de lieu de vie intéressant et je voulais l’appliquer à Calais. C’est une ville de passage où les langues sont importantes », constate-t-elle. Le café polyglotte n’est pas une association. « On ne le souhaite pas car une association a déjà une connotation de cercle, précise Muriel. La philosophie du café polyglotte, c’est un lieu de passage ouvert à tous. » Des migrants y ont participé, des Chinois aussi.
Trish Johnson, 61 ans, est américaine. C’est la quatrième fois qu’elle vient pour apprendre le français. « C’est dur, l’accent, se souvenir des mots, l’écrire aussi », confie-t-elle. Daniel Guilbert, 85 ans, droit, la cane à la main, monte au premier étage du Café de Paris pour rejoindre le groupe de polyglottes. « Je suis né à Calais, je terminerai à Calais ! Il n’y a que le Japon et l’Australie que je ne connais pas, souligne-t-il en précisant qu’il était diplomate. Ça m’amusait de venir ici pour parler espagnol, anglais, c’est une distraction. J’étais spécialiste de la langue scandinave. »
Des enfants colorient sur une table. « On discute avec mon frère, Paul-André (6 ans). On est bilingues. Notre père parle anglais et nos grands-parents sont de Manchester », raconte Cécile, 8 ans.
À la table des passionnés d’allemand, on s’échange des revues, on fouille dans le dictionnaire et on cherche dans le convertisseur le mot « congé » en allemand « Est-ce que vraiment on le traduit comme ça ? » Pour Jacques, 64 ans, se rapprocher de l’allemand, c’est un défi. « Car je l’ai appris il y a très longtemps, ça doit remonter à au moins quarante ans. Je viens au café polyglotte depuis décembre. C’est intéressant d’échanger avec un natif », rappelle-t-il en regardant Hans, 64 ans, originaire de Rhénanie. Ce professeur d’allemand au collège a l’air de plus apprécier son enseignement au Café de Paris : « Le niveau au collège n’est pas bon car il y a un grand désintérêt de la part des élèves pour les langues, ils ne s’expriment pas beaucoup. Ici, c’est seulement de l’expression orale, ils ont appris l’allemand à un niveau supérieur. »
Kristina Howells, 41 ans, s’apprête à rejoindre la table anglaise : « Ici, il y a beaucoup de nouveaux, une bonne ambiance. Demain (mercredi de la semaine dernière), c’est la saint George, la fête nationale en Angleterre, alors on discute à la table anglaise sur comment fêter notre langue et notre culture ici à Calais. »
Café polyglotte, tous les mardis de 18 h à 20 h au Café de Paris. Un groupe de Néerlandais est là toutes les trois semaines, les Italiens les 1er et 3e mardis du mois. Contact : 06 89 77 26 82.

Renforcer le réseau
Rocío Zavala, Bolivienne, s’est rendue au Café de Paris mardi dernier. Elle fréquente surtout le café polyglotte de Lille qui a une organisation différente : « On fait une seule et même table où tout le monde se mélange. On a beaucoup d’étudiants à Lille et aussi un groupe qui parle la langue des signes. » Rocio Zavala et Muriel Bercez se connaissent bien. Cette dernière a toujours aimé les langues. Lors de la construction du tunnel sous la Manche, elle avait sympathisé avec des Anglais, des Espagnols et des Américains. Aujourd’hui, après la création du café polyglotte de Calais, elle souhaite établir un réseau polyglotte avec tous les cafés existants car ils sont présents à Dunkerque, Boulogne-sur-Mer, etc. Elle veut aussi construire du lien aussi sur le site Internet. « La forme écrite présente davantage de réflexion que la forme orale », précise-t-elle. Mais le café polyglotte favorise aussi les rencontres physiques. Chaque année, cette fois le 28 juin, une journée pique-nique intercafés est organisée dans une ferme à Pihen-lès-Guînes. Des repas sont aussi prévus pour faire découvrir une culture, ou l’espéranto.
C. T.

L’espéranto, la langue de la paix
Mais qu’est-ce donc que cette langue bizarre, l’espéranto ? Pour ceux qui souhaitent la découvrir, c’est possible au café polyglotte auprès de Guy Perrin, 68 ans. « C’est une langue internationale créée par un Polonais en 1887. Sous l’empire russe, les russophones, les Polonais catholiques et les juifs qui parlaient le yiddish se disputaient. Alors pour éviter les conflits, il a pensé à l’espéranto. Qui a vocation à être une deuxième langue pour tout le monde, une langue-pont qui permette de communiquer. Il a supprimé toutes les difficultés que les gens pouvaient rencontrer : le genre des mots en français, les problèmes de déclinaisons en allemand... Il a inventé des mots basés sur des racines et auxquels il a ajouté un préfixe et un suffixe. Tout est régulier, même la prononciation. » La langue est donc facile à apprendre. Elle est musicale, ses racines sont proches de la langue latine. Un Français en connaît 95 %. Dernièrement, Guy Perrin est aller porter l’espéranto lors d’un congrès à Téhéran : « Les Iraniens ont envie de s’ouvrir vers l’extérieur, mais sans utiliser la langue occidentale. L’espéranto est une alternative, le mouvement esperantiste prend de la vigueur en Iran. »
C. T.

La table d'italien a lieu le premier et le troisième mardi de chaque mois et la table de Flamand tous les 3 semaines environ

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13762
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reportage du journal "La voix du nord" au café polyglotte de calais ce 22 Avril

Message  Admin le Mer 30 Avr - 15:06

avatar
Admin
Admin

Messages : 1943
Lieu : Calais
Langues : Français, Gb

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cafe-polyglotte.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Reportage du journal "La voix du nord" au café polyglotte de calais ce 22 Avril

Message  MurielB le Mer 30 Avr - 23:45

Merci Florent, la photo est très sympa...

_________________
Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère. Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer :-)
avatar
MurielB
Admin

Messages : 13762
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum