Café polyglotte sur le net (Language forum)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Billet d’humeur: Les migrants, l’argent, Calais

Aller en bas

Billet d’humeur: Les migrants, l’argent, Calais Empty Billet d’humeur: Les migrants, l’argent, Calais

Message  PatrickB le Dim 30 Aoû - 16:47

Après une soirée série sur Netflix « Suburra » mêlant intrigues, politique, mafia, religion à Rome, une courte nuit s’en est suivie. Comme il est d’usage après un abus d’écran, le sommeil n’est pas de tout repos et le lendemain du cerveau embrumé jaillissent de nombreuses interrogations liées à la lente digestion du flot accéléré d’images.
L’une d’elle est que l’immigration pour les mafias représente une manne d’argent depuis les passeurs jusqu’aux organismes étatiques ou non étatiques qui leur apportent de l’aide…
Il est vrai que certains organismes font payer leurs bénévoles pour leur travail caritatif et que la collecte des dons crée un flux d’argent. De là naissent des tentations de mettre la main dans le « pot de miel ».
Ma ville en a profité. Sommes-nous les calaisiens des sangsues s’abreuvant sur la misère des migrants tel des « mafiosis »?
Pour compenser les désagréments liés à ce flux migratoire, de nombreux organismes étatiques ont abreuvé notre commune de fonds pour se donner bonne conscience de « refiler le problème de la gestion du flux migratoire » et pour compenser la dégradation économique que ce flux a engendré dans notre ville.
Sommes-nous pour autant des « salauds » parce qu’avec cet argent nous avons entrepris des travaux (embellissements et réfections des chaussées, création de structures attractives pour le tourisme et le commerce)
Que pouvait faire d’autre les organismes financiers ?
- dépenser l’argent pour créer des barrières et des murs pour endiguer l’immigration ? Ce n’est à mon avis qu’un sursis. Sapiens a toujours su contourner les obstacles pour ses mouvements migratoires
- laisser passer la migration ? Ce n’est que reculer le problème et c’est inhumain de laisser des personnes se faire leurrer et abuser par autrui. (ça rappelle trop le STO des nazis) car c’est ça qui les attend ces personnes : alimenter un marché du travail « low cost » et des conditions de vie déplorables.
- les deux solutions que je vois
c’est travailler en amont pour que les personnes trouvent sur place dans leur pays l’envie d’y rester et d’y prospérer. Vaste domaine où il est difficile d’intervenir sans se faire traiter de « néo-colonialiste »
l’autre c’est d’intégrer tout ce flux migratoire pour que l’espoir de ces nouveaux arrivants puisse être satisfait en évitant un écueil de taille : le communautarisme.
 
Intégrer l’autre sans qu’il perde son identité, sans qu’il cherche à se regrouper en communauté. Qu’il respecte la laïcité de son nouveau pays sans perdre sa foi et sa religion.
Qu’il intègre une nouvelle culture sans oublier la sienne et ses racines. Qu’il fasse sienne les valeurs de notre pays : Liberté, Égalité, Fraternité (pour l’égalité homme-femme ici le mot fraternité peut se lire Solidarité), sans oublier les valeurs des siennes qui sont souvent communes à tout « homo sapiens sapiens ».
 
Les associations locales nous montrent le chemin : des structures petites de foyers éducatifs protégés, répartis sur tout notre territoire où chacun peut se construire et se comprendre pour un avenir commun meilleur car soyons sûrs :  nous leur donnons mais en retour ils nous donnent beaucoup aussi. Toutes les personnes qui s’occupent des « personnes différentes » vous le diront « ils vous transforment la vie » et « vous apportent le bonheur ».
 
La « crise du covid » nous le montre : les grandes structures, les conglomérats, toute organisation « pyramidale » est plus facile à gérer mais elles ont en commun d’être extrêmement sensibles au « grain de sable » ce sont toutes des colosses aux pieds d’argile. Tout peut s’effondrer en en rien de temps. Seules les petites structures sensibles à la concertation arrivent à émerger et à s’adapter pour faire jaillir des solutions nouvelles tout en respectant les lois immuables de la nature "Tu récoltes ce que tu as semé"
PatrickB
PatrickB

Messages : 219
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

MurielB et PatrickB aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum