Café polyglotte sur le net (Language forum)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

"Le difficile mais nécessaire combat de l'autonomie linguistique"

2 participants

Aller en bas

"Le difficile mais nécessaire combat de l'autonomie linguistique" Empty "Le difficile mais nécessaire combat de l'autonomie linguistique"

Message  PatrickB Dim 21 Mai - 10:44

Bruno Dewaele (La voix Du Nord) a écrit:Le difficile mais nécessaire combat de l'autonomie linguistique

Qui surprendra-t-on en rappelant que le général de Gaulle aura été, et d'assez loin, le président de la République le plus soucieux de protéger notre langue de l'impérialisme linguistique anglo-saxon ?
LANGAGE.
Dès l'aube des années soixante, indisposé par l'abus d'anglicismes dans le langage militaire, ne signifiait-il pas à Pierre Messmer, son ministre des Armées, qu'il convenait d'employer un terme français chaque fois que c'était possible, « c'est-à-dire dans tous les cas » ? Devenu Premier ministre en 1970, ce dernier s'en souviendrait pour mettre en place les premières commissions de terminologie. Un demi-siècle plus tard, ce sont quelque neuf mille termes qui ont été proposés voire créés, dont la DGLFLF Délégation générale à la langue française et aux langues de France) publie la liste complète sur le site
franceterme.culture.gouv.fr.
Si, pour l'un ou l'autre des mots que nous vous livrons ci-après, vous ne retrouvez plus, füt-ce à l'aide du dernier paragraphe, la version originale anglaise, c'est qu'il a fait son trou dans notre lexique.
Las ! ce ne sera sans doute pas le cas pour tous...
Bon courage !
accroche, analyse comparative, audio à la demande, audition, avant-soirée, baladeur, bon d'échange, bouche-à-oreille, cage inviolée, cale de départ, conditionnement, crédit-bail, dernière minute, écran acoustique, épreuve, éreintage, essai de choc, exclusivité, feux de détresse, format court, grignotage, grosse machine, habitacle, hameçonnage, infolettre, infox, jeu décisif, jeune pousse, joute, logiciel, manche à balai, parrainage, personnalisation, phrase-choc, piraterie routière, prêt à l'emploi, projection corporative, prospectus, publipostage groupé, remue-méninges, retrait en magasin, rétro, sac gonflable, sélection, service au volant, seul en scène, silence radio, syntoniseur, vélo tout-terrain, voyagiste.
access prime time, airbag, baffle, bashing, battle,
benchmarking, black-out, blockbuster,
brainstorming, breaking news, buzz, car-jacking, casting, clean sheet, click and collect, cockpit, crash-test, drive, fake news, flyer, joystick, leasing,
mailing, mountain bike, newsletter, one-man-show, package, phishing, playlist, plug and play, podcast, preview, punchline, rush, scoop, single, snacking,
software, sponsoring, starting-block, start-up, teaser,
tie-break, tour operator, tuner, tuning, vintage,
voucher, walkman, warnings.
BRUNO DEWAELE
Solutions sur
alafortunedumot.blogs.lavoixdunord.fr

Pour donner suite à ce sujet nous avons eu une discussion de « petit déjeuner » avec mon épouse « polyglotte et linguiste ». Personnellement je refuse de communiquer ma pensée et mes réflexions avec un étranger autrement que dans ma langue maternelle. « C’est parce que tu ne parles pas bien l’anglais ! » me répond-t-on. C’est en partie vrai mais pas seulement. En effet quand vous exprimez vos pensées profondes vous faites « entrer » dans vos réflexions votre inconscient (pour le choix des mots ou la façon dont vous traiter le sujet) et en plus de votre inconscient vous faites suite à vos « intuitions » (produite par vous ou en correspondance inconsciemment avec un autre inconscient ?). Si vous traduisez votre pensée dans une langue qui n’est pas votre langue « maternelle » la rationalité du processus de transcription vous fera perdre une partie de l’essence de votre message. Donc pour moi je m’exprime dans « ma langue », mon locuteur utiliser une I.A. (intelligence artificielle) pour traduire littéralement et demande à un traducteur humain de superviser cette traduction. Bien évidemment s’il s’agit d’expliquer ou de comprendre le fonctionnement du robot cuiseur point n’est besoin de tout ce procédé, je parle et comprends l’anglais suffisamment pour que « la mayonnaise prenne » si le robot est fonctionnel…
Déjà lorsque nous échangeons « devant notre café » avec mon épouse nous nous faisons préciser les termes employés « quand tu dis ceci, je comprends cela, est-ce correct ? » et nous repartons vers nos dictionnaires (en ligne) pour faire préciser un mot dans un contexte ou dans une pensée inconsciente nous ayant fait choisir ce mot plutôt qu’un autre.
Aucune I.A. aussi puissante soit-elle ne pourra remplacer l’interprétation inconsciente des paroles d’un autre ressenties émotionnellement différentes en fonction du temps et du contexte.
De même la lecture d’un livre se fait en plusieurs temps une lecture littérale mais aussi une lecture à tiroir (le sens caché du texte, l’émotion qui me fait retenir certains passages et pas d’autres parce qu’ils rentrent en résonnance avec la mienne, l’intuition que cette lecture va générer).
Ainsi seul un interprète pourra s’approcher de mes dires après que l’I.A. les aura traduites. C’est un « gain de temps » pour lui car lui permettant de passer outre la partie fastidieuse de la traduction littérale pour essayer de reproduire le sens profond de ma pensée dans une autre langue.
Donc l’I.A. ne remplacera jamais l’homme pour peu que ce dernier ne soit pas paresseux ou ne se laisse distraire par des paradis artificiels d’un monde artificiel « vendu » par des dirigeants mal intentionnés ne parlant qu’une « novlangue » dictatoriale.
Ma conclusion n’est pas perfectionnez votre langue maternelle et bannissez les autres langues mais dialoguez le plus possible avec des gens différents et utilisez tous les canaux possibles pour vous comprendre et surtout si vous apprenez une autre langue faite le dans le désir de comprendre l’autre, de comprendre sa culture, d’essayer de pénétrer l’inconscient collectif de sa langue en étudiant sa littérature, son histoire, sa socio-psychologie.  Défendre sa langue, c’est aussi défendre celle des autres, défendre sa culture c’est défendre celle des autres. Se comprendre soi, passe par comprendre les autres, comprendre votre langue, c’est comprendre celles des autres.
Donc soyez polyglottes pour mieux vous exprimer en Français
PatrickB
PatrickB

Messages : 631
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

"Le difficile mais nécessaire combat de l'autonomie linguistique" Empty Re: "Le difficile mais nécessaire combat de l'autonomie linguistique"

Message  MurielB Dim 21 Mai - 11:39

Effectivement l’important est de se comprendre et surtout ne jamais entraver la croissance de la pensée humaine ei toujours laisser la place à l’incertitude.

=>https://www.cafe-polyglotte.com/t6381-influence-de-la-langue-sur-notre-pensee-limportant-est-de-se-comprendre


=> https://www.cafe-polyglotte.com/t7556-les-bienfaits-de-lincertitude#65098

_________________
France Merci de me faire part des grosses fautes dans mes messages en langue étrangère (en Message Privé). Grâce à vos remarques, je pourrai m'améliorer  :-) 
Pour n'importe quelle  question =>muriel.bercez@gmail.com
Pour connaitre le mode d'emploi=>PRESENTATION
You Don't speak French              =>Gb,De, Esp, It 
MurielB
MurielB
Admin

Messages : 17548
Lieu : Calais
Langues : Français (Langue maternelle), Gb, De, It, Es, chinois

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum