Café polyglotte sur le net (Language forum)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

11 Novembre, guerres, Israël, Palestine : une monstruosité justifie-t elle une autre monstruosité ?

Aller en bas

11 Novembre, guerres, Israël, Palestine : une monstruosité justifie-t elle une autre monstruosité ? Empty 11 Novembre, guerres, Israël, Palestine : une monstruosité justifie-t elle une autre monstruosité ?

Message  PatrickB Sam 11 Nov - 13:12

11 Novembre, guerres, Israël, Palestine : une monstruosité justifie-t ’elle une autre monstruosité ?
Tuer des femmes, des enfants, des hommes désarmés, dans leur sommeil ou dans leurs activités ludiques est profondément injuste, intolérable et c’est ce qui est ressenti instinctuellement devant cette action du Hamas (indépendamment de tout contexte argumentant cette action).
Tuer des femmes, des enfants, des hommes désarmés, dans leur sommeil ou dans leurs activités quotidiennes est profondément injuste, intolérable et c’est ce qui est ressenti instinctuellement devant cette action de Tsahal (indépendamment de tout contexte argumentant cette action).

Que la mort soit portée par armes blanches, par arme à feu, ou par bombe, qu’elle soit accompagnée de souffrance ou qu’elle soit spontanée, qu’elle procure de la jouissance au bourreau ou qu’elle soit perpétrée avec indifférence à distance, qu’elle se justifie au nom d’un Dieu, d’un territoire, d’une raison d’État, elle est injuste et intolérable.

Qui est responsable ? En premier l’« homme » qui manie le couteau, qui appuie sur la gâchette de son arme ou sur le bouton qui largue la bombe, bien évidemment ! Est-il coupable ? Cela mérite discussions car on comprend qu’avant l’acte d’ôter la vie à un autre être, il y a eu un enchainement de fait et de raisonnements ayant conduit à cette acte. Et que la chaine de culpabilité doit être remontée jusqu’au plus haut responsable sans que ce dernier ne puisse se « défiler », de même que l’acte de tuer soit décortiqué dans le conscient et l’inconscient de celui qui le pratique. D’où vient le monstre ? Qui l’a généré ? Qui lui a donné l’autorisation ? Quel processus a-t-il suivi ?

Dans un conflit il y a toujours un ordre et un donneur d’ordre. Oui ils doivent être jugés et condamnés. Après comment sont-ils arrivés à ce poste ? Quelle est la part de responsabilité des gens qui l’ont porté, l’ont soutenu ? Tout cela doit être discuté, analysé, disséqué.

La dictature n’exclue pas la responsabilité collective et de ce fait n’exclue pas la réflexion qui permet d’éviter que ce reproduise une dictature.
La démocratie n’exclue pas la responsabilité collective et de ce fait n’exclue par la réflexion permet d’éviter que ce reproduise une démocratie permettant ce carnage.

Notre humanité nous pousse « heureusement » à crier « arrêter cette tuerie » ! Soyez intelligents interrogez-vous ?
Croyez-vous sincèrement que les membres du Hamas ont une quelconque issue s’ils survivent en dehors d’un jugement et leur ôter la vie est-elle un catharsis qui arrêtera le conflit ? Comment peut-on le penser ?

Est-ce que les membres du gouvernement d’Israël ont une quelconque issue s’ils arrêtent le conflit ? Ce qu’ils ont le pouvoir de faire.

Est-ce que les Israéliens auront l’intelligence de comprendre que leur gouvernement les entraînent dans un « meurtre de masse » pour mieux leur confisquer leur droit d’exercer leur libre arbitre, c’est-à-dire arrêter cette guerre et laisser aux tribunaux de juger les responsables du HAMAS et les dirigeants ISRAËLIENS pour leurs crimes

Il est temps pour la communauté juive d’exercer leur immense sagesse et ce qui fait leur grandeur : leur intelligence collective pour faire pression pour un règlement pacifique de ce conflit en reconnaissant à l’autre le droit d’exister différemment, ce que l’histoire par le passé leur a cruellement refusé.

Nos cérémonies d’incantation du 11 novembre au « plus jamais ça » ne servent à rien, si l’esprit de la loi n’est pas défini, appliqué, effectué. Si nous continuons à nous conduire comme des créatures ignobles dont aucun Dieu n’en revendiquerait la création, des êtres sans foi ni loi.

A chaque renoncement nous favorisons des despotes qui soyez en sûr vous entraineront vers vos côtés les plus sombres. La raison, rien que la raison nous éclaire sur les chemins de lumière à l’écoute de nos intuitions qui nous guident vers la Justice. Est-cela le Divin ?



PatrickB
PatrickB

Messages : 613
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum