Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  gerardM le Lun 3 Nov - 0:47

Concernant la prof d'Anglais dont le témoignage est rapporté plus haut, j'ai oublié de dire qu'elle avait été si traumatisée qu'elle n'aurait -dit-elle- pas re-prononcé le mot "carreer" jusqu'au jour du témoignage soit plusieurs décennies.

Je ne comprends pas très bien car les prononciations sont tout de même bien différentes. scratch

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34236
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment enseigner une langue lorsque l’on n’est pas un locuteur natif ?

Message  gerardM le Mar 4 Nov - 20:28

Bonsoir à tous,

Deux exemples que je pense être dans le sujet et qui montrent des points qu'un prof non natif ne pourra que difficilement enseigner...

J'ai eu à apprendre que "my parents live on a lake" ne signifiait pas (ce que j'ai pensé pendant quelques secondes) que les parents vivaient dans une maison sur pilotis mais simplement "au bord d'un lac" ; ma fausse-route s'est probablement vue sur le visage car la précision m'a été donnée rapidement.

"This might occur by the end of the year" ne signifie pas (comme je l'ai pensé un temps) aux alentours de la fin de l'année mais "avant la fin de l'année".

Ce dernier point est plus facile à apprendre que le point précédent qui est plus spécifique mais ce n'est pas sur les bancs du collège ni du lycée ni de l'université que vous apprendrez ceci.
De même, "to purchase" n'a pas la même signification que "to buy" et est plus fréquent en Amérique qu'au Royaume-Uni... ainsi que bien d'autres expressions d'ailleurs (parmi les différences entre AE et BE, il y a des sens totalement différents qu'on apprend rapidement -souvent à ses dépens- mais il y en a d'autres qui ne sont que des fréquences d'utilisation différentes ou des significations légèrement différentes, ce qui est plus délicat à détecter... mais certains vont me dire que ça n'a pas grande importance à partir du moment où on peut se faire comprendre : pas d'accord !).

Vous l'avez peut-être compris, "ma méthode" pour me perfectionner en Américain/Anglais a été de trouver une petite amie du pays Smile  : encore mieux qu'"un prof natif du pays" Laughing
Je dois ajouter toutefois que sans un esprit en permanence à l'affut, il y a des points qu'on ne détecte pas : personnellement j'ai toujours le réflexe "comment aurais-je dit ?" et s'il y a un gap, je demande des explications.

_________________
Please feel free to point out big mistakes in my messages in a foreign language. Thanks to your remarks, I'll be able to improve my level.
PS: Pls note that I chose American English for my vocabulary, grammar, spelling, culture, etc.  :-)
avatar
gerardM

Messages : 34236
Lieu : Ermont & Eaubonne café-langues (Val d'Oise)
Langues : Français (Langue maternelle), US-En, De, It, Ru

Voir le profil de l'utilisateur http://volangues.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum