Café polyglotte sur le net (Language forum)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le cinéma : un art qui nous permet de réfléchir. Réflexions sur Avatar 2 après un film italien Nostalgia

Aller en bas

Le cinéma : un art qui nous permet de réfléchir. Réflexions sur Avatar 2 après un film italien Nostalgia Empty Le cinéma : un art qui nous permet de réfléchir. Réflexions sur Avatar 2 après un film italien Nostalgia

Message  PatrickB Sam 14 Jan - 11:13

Passé le temps de l’émotion je reviens sur le film Avatar 2, pour voir ce qui demeure. Voir un film en 3 D est une expérience visuelle instinctuelle qui vous marque sur le moment, vous immergeant dans l’action. Action est le maître mot qui régit ce film, un peu comme un « western » ou l’intrigue se résume en 2 mots « les bons contre les méchants ». Ce type d’intrique laisse peu de place à la nuance et à l’épaisseur psychologique des personnages, à l’interprétation de leurs interactions. Nous sommes dans le standard du film « à grand spectacle » américain : de l’action et peu de reflexion. Être pris par ses émotions, ne pas réfléchir.
Mais à distance que retient on ? La violence banalisée distribuée à des enfants ou des adultes. Une vengeance vis-à-vis des « méchants » avec sentence immédiate sans passage par la « case tribunal ».
Pour moi le danger se situe là : la banalisation de la violence et sa justification instinctuelle sans débat. Ce type de film ne traduit que notre propre banalisation de l’action vindicative et de l’absence de dialogue dans nos sociétés où l’action se doit de primer.
On en arrive à des « actions terroristes » de syndicats prenant en otage des pauvres voyageurs, de groupes d’individus usant des réseaux sociaux pour mettre en forme des mouvements de blocage.
De justice, de dialogue politique la parole est absente au profit de l’action, de l’instinctuel.

Quels sont les dangers d’une telle évolution? : la banalisation de la violence, la justification de la vengeance immédiate sans dialogue, et surtout l’absence d’action pour les sujets non émotionnels mais intellectuels tels que le réchauffement climatique, les crises migratoires, la place de l’argent roi dans nos sociétés, la crise de l’engagement « amoureux » dans un couple « au profit » d’un recentrage individuel « qu’est-ce que j’y gagne », la montée des nationalismes avec une dérive vers les résolutions violentes guerrières.

Bref Avatar 2 m’a fait prendre conscience que la perte des mots (dialogues) engendrent la montée des maux (violence, rejet de l’altérité, prédominance du moi et de ses instincts). Nos sociétés semblent souffrir d’un manque de bienveillance et de dialogue pour se comprendre, agir ensemble, et surtout mieux vivre en harmonie avec les autres et soi-même.

P.S. (le mot du médecin) Le mal être ne se résout pas avec des drogues ou de l’action mais par le dialogue et la connaissance de soi. Les maux se dissolvent dans la mise en mots. La parole libère le corps et l'esprit. "mens sana in sano corpore" pourrait actuellement se traduire aussi " si tu veux être en bonne santé, soigne ton mental", les deux sont étroitement liés et ce ne sont pas les algorithmes de l'intelligence artificielle qui sont prêts à décrypter cette somme de connaissances  artificielles que représente "la connaissance médicinale du monde et de toutes les médecines institutionnelles ou non"
PatrickB
PatrickB

Messages : 480
Lieu : café de Calais (et d'ailleurs - déplacements)
Langues : Français (Langue maternelle) , Gb

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum